La GSMA, qui représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile, a rendu public cet été un rapport soulignant le leadership de la Chine sur le marché mondial du machine-to-machine (M2M). D’après ce rapport, la Chine est le plus vaste marché M2M au monde, avec 74 millions de connexions M2M. Le pays est désormais devenu le chef de file mondial du déploiement de l’Internet des objets, assure l’organisation professionnelle.

GSMA-030915Ce rapport met en avant la combinaison d’une économie forte, d’investissements gouvernementaux à long terme, de partenariats internationaux intersectoriels, ainsi que l’adoption de spécifications communes, comme étant des facteurs clés permettant le déploiement rapide de l’Internet des objets.

« La taille de la Chine offre clairement des économies d’échelle non disponibles dans d’autres pays, mais c’est la stratégie gouvernementale ciblée, l’accent mis sur des spécifications communes ainsi que la collaboration intersectorielle qui ont permis le déploiement de l’Internet des objets, offrant des bénéfices positifs aux entreprises et aux consommateurs », commente Alex Sinclair, directeur technologique de la GSMA. « La connectivité dope les principaux secteurs comme la logistique, la fabrication et l’énergie, en termes d’efficacité accrue, mais elle a également créé un nouveau marché de consommation dans des domaines tels les véhicules connectés, les appareils électroménagers et les dispositifs portables, mettant la Chine à l’avant-garde du déploiement de l’Internet des objets », poursuit-elle.

Bénéficiant du soutien gouvernemental, des secteurs comme les transports, l’énergie, la logistique, les services et la fabrication ont tous tiré profit d’informations en temps réel fournies par la connectivité mobile pour accroître leur efficacité, réduire leurs coûts et de gérer leur infrastructure.

M2MChina-030915Cependant, le marché de consommation a également connu une forte croissance – des millions de consommateurs chinois possédant désormais plusieurs appareils connectés et utilisant l’Internet des objets dans leur vie quotidienne. Le marché des dispositifs portables est notamment une pépinière d’innovation, avec des milliers de produits disponibles à des prix abordables (montres intelligentes, bracelets connectés, dispositifs de localisation, etc.). Le marché de l’automobile connectée connaît également une croissance rapide, dopé par la disponibilité croissante de la couverture des réseaux 4G qui fournit une gamme de services embarqués, notamment de divertissement, de navigation, de sécurité et de diagnostic des véhicules.

Machina Research prévoit que le nombre de dispositifs connectés, telles les plateformes de véhicules, fournissant des services au sein du secteur de l’automobile connectée, va augmenter pour passer de 16 millions en 2015 à 67,8 milliards en 2020, puis à 130 milliards en 2024, faisant de la Chine le plus vaste marché de l’automobile connectée au monde après la Russie.

La Chine a bénéficié d’un soutien proactif de la part du gouvernement dans le domaine du développement de l’Internet des objets, via des financements alloués dans le cadre du 12e plan quinquennal du pays, ainsi que des financements additionnels en faveur de la recherche et développement. La Chine a également dirigé l’élaboration de normes, en établissant une association de normes de l’Internet des objets et en promouvant, au plan international, les normes établies par la Chine. Le gouvernement central a également choisi 202 villes, dont Beijing, Guangzhou, Hangzhou et Shanghai, pour piloter des projets de ville intelligente visant à collecter, stocker et analyser des informations liées aux transports, à l’électricité, à la sécurité publique et aux facteurs environnementaux.

Le rapport souligne le fait que les principaux opérateurs mobiles chinois – China Mobile, China Telecom et China Unicom – sont à l’avant-garde du développement de l’Internet des objets et passent des applications business-to-business à une offre orientée consommateur, via des partenariats avec d’autres entreprises comme des constructeurs automobiles et des sociétés de dispositifs portables. Ils concluent également des partenariats nationaux et internationaux avec des vendeurs et des fabricants, dans le but d’apporter les avantages de la connectivité à tout un éventail de machines, de véhicules et d’appareils. Outre la fourniture d’une connectivité universelle hautes performances, les opérateurs s’efforcent ainsi de standardiser les plateformes, de simplifier les processus commerciaux et de fournir des services à valeur ajoutée, notamment la sécurité, l’authentification et la facturation.

Télécharger le rapport intitulé “Comment la Chine fait progresser l’Internet des objets”