Selon SEMI, les unités de production de semiconducteurs (front-end) installées en Chine devraient représenter 16% de la capacité de production mondiale de semiconducteurs en 2018, une part qui atteindra 20% d’ici la fin de 2020. Pour l’organisation professionnelle, la Chine devrait prendre la tête des investissements mondiaux pour la fabrication des semiconducteurs, avec plus de 20 milliards de dollars de dépenses en 2020, pour des projets dans les mémoires ou la fonderie émanant de firmes locales ou de multinationales installées dans le pays.

Le rapport de SEMI montre également la vitalité des activités de conception de circuits intégrés en Chine. Ce domaine est resté le plus grand secteur des semiconducteurs en Chine pour la deuxième année consécutive avec un chiffre d’affaires de 31,9 milliards de dollars en 2017. Il conserve son avance sur les activités d’assemblage et de test de semiconducteurs, qui furent longtemps le secteur dominant dans le pays. Encouragés par la politique industrielle nationale et les incitations favorables, les talents qualifiés étrangers retournent en Chine, déclenchant une explosion de start-up nationales dans la conception de puces, indique le rapport. En 2014, le National IC Fund a mobilisé plus de 21 milliards de dollars pour accroître les compétences de la Chine dans les semiconducteurs et la phase 2 de ce plan devrait consacrer entre 23 et 30 milliards de dollars pour accélérer la montée en puissance de l’industrie des semiconducteurs dans le pays.

Actuellement, 25 nouveaux projets de construction d’usines sont en cours ou prévus en Chine dont 17 unités de production sur tranches de 300 mm de diamètre. Les usines de fonderie ou de production de mémoires (Drams, flash NAND 3D) sont les principaux segments d’investissement en Chine.
L’industrie chinoise d’assemblage et de tests de circuits intégrés monte également en gamme en améliorant ses offres technologiques grâce à des fusions et acquisitions et en développant des capacités avancées pour attirer les clients internationaux.

Le marché chinois des matériaux pour SC, actuellement dominé par les matériaux pour le packaging, est devenu le deuxième marché régional des matériaux en 2016, une position qu’il a consolidée en 2017. Le marché chinois des matériaux pour SC devrait connaître une croissance de 10% entre 2015 et 2019, porté par les constructions d’usines qui devraient permettre à la Chine d’augmenter ses capacités de production de puces de 14% par an en moyenne au cours de cette période.