VIPress.net

La BEI soutient Carmat à hauteur de 30 millions d’euros pour la mise sur le marché de son cœur artificiel

Le Français Carmat, concepteur et développeur d’un projet de cœur artificiel total, visant à offrir une alternative thérapeutique aux malades souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire terminale, et la Banque Européenne d’Investissement (BEI), qui est la Banque de l’Union européenne (UE), annoncent la signature d’un accord de prêt d’un montant de 30 millions d’euros, soutenu par le Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI), le pilier central du Plan d’Investissement pour l’Europe, ou “Plan Juncker”.

Ce prêt soutiendra la transformation stratégique de Carmat vers une entreprise industrielle et commerciale via la finalisation des essais cliniques ainsi que l’augmentation de ses capacités de production. L’accord a été signé par Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, et Stéphane Piat, directeur général de CARMAT, à l’occasion de la visite de la nouvelle usine d’assemblage automatisé de la société à Bois-d’Arcy.

Ce type de financement, accordé par la BEI avec la garantie européenne dans le cadre du plan Juncker, a pour objectif de soutenir des projets de recherche et d’innovation développés par des sociétés à fort potentiel de croissance. Le projet Carmat répond à ces critères dans la mesure où, en cas de succès clinique, sa bioprothèse pourrait devenir une alternative crédible à la transplantation cardiaque pour plusieurs dizaines de milliers de patients confrontés à un manque notoire de greffons.

Carmat, qui emploie actuellement 180 collaborateurs permanents, prévoit de doubler leur nombre d’ici 2025, principalement dans la R&D.

Ce financement soutiendra l’évaluation clinique du cœur bioprothétique Carmat jusqu’au marquage CE, attendu en 2019, mais aussi les développements industriels et l’anticipation de la phase commerciale.

« Ce financement européen va soutenir la mise sur le marché du cœur artificiel le plus avancé au monde tout en contribuant à l’augmentation des capacités de production de Carmat. En accompagnant ainsi la transformation de cette Med Tech fortement innovante en une entreprise industrielle et commerciale, nous donnons à Carmatles moyens de se développer et de devenir potentiellement un champion global dans le domaine du cœur artificiel », a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI.

« Cette opération permet de diversifier nos sources de financement et contribue à l’évolution progressive de Carmat vers une entreprise industrielle et commerciale européenne. Aujourd’hui, nous disposons des moyens nécessaires pour finaliser le processus de marquage CE et restons confiants dans notre capacité à apporter une thérapie innovante aux patients souffrant d’insuffisance cardiaque terminale », ajoute Stéphane Piat, directeur général de Carmat.

En décembre 2018, le Plan d’investissement pour l’Europe, également nommé « Plan Juncker », a permis de mobiliser plus de 371 milliards d’euros d’investissement dans toute l’Europe, dont 60,5 milliards d’euros en France. 856 000 PME en Europe en ont déjà bénéficié.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This