VIPress.net

La 5G pourrait apporter 565 milliards de dollars de plus au PIB mondial en utilisant de nouvelles bandes de fréquence

La mise à disposition de nouvelles fréquences dans les bandes millimétriques conduirait à un quart de la croissance du PIB mondial attendue de la 5G, avance la GSMA, l’organisation qui représente les intérêts des opérateurs mobiles. En mettant à la disposition de l’industrie du mobile ces nouvelles ressources en fréquences pour offrir des services 5G novateurs dans différents secteurs industriels, le PIB mondial pourrait en effet augmenter de 565 milliards de dollars entre 2020 et 2034, selon le rapport publié par la GSMA. 

Il s’agit d’un impact cumulé. Le rapport estime que le PIB mondial augmentera de 42 145 milliards de dollars pendant la période, la 5G millimétrique contribuant ainsi à 1,3% de la croissance totale du PIB. La contribution totale de la 5G pendant cette période est de 2200 milliards de dollars, soit 5,3% du PIB total pendant la même période.

L’essor des services 5G dépend du soutien des gouvernements en faveur de l’attribution, dans les bandes millimétriques, de ressources spectrales suffisantes pour le secteur des communications mobiles lors de la prochaine Conférence mondiale de radiocommunications de l’UIT en 2019 (CMR-19), martèle, l’organisation de lobbying de l’industrie des réseaux mobiles.

Ce rapport, intitulé « Les bénéfices socio-économiques des services 5G en bandes millimétriques », est la première étude à quantifier l’impact de l’utilisation des ondes millimétriques sur la contribution générale des réseaux 5G à la société. Ces ressources en fréquences permettront d’offrir des services 5G de plus grandes capacités. Ces fréquences possèdent les caractéristiques idéales pour fournir des débits de transfert de données très élevés et des communications de faible latence ultra-fiables, assure la GSMA.

« La planification du spectre est essentielle pour garantir les meilleures performances à la 5G. Le soutien des gouvernements en faveur de l’allocation des fréquences des bandes millimétriques aux communications mobiles lors de la Conférence mondiale des radiocommunications en novembre 2019 permettra de garantir que leurs citoyens tirent davantage de bénéfices des déploiements de réseaux 5G », a déclaré Brett Tarnutzer, en charge des questions relatives aux fréquences à la GSMA.

Dans les bandes millimétriques, la 5G fournira aux consommateurs non seulement des services mobiles à large bande ultra-rapides, mais stimulera également tout un éventail d’applications qui incluront notamment des services améliorés de soins de santé, éducatifs, d’automatisation industrielle, de réalité virtuelle et augmentée.

Dans le secteur des soins de santé, une amélioration de la télémédecine, notamment via des services Internet tactiles, une meilleure médecine préventive grâce à des capteurs à distance et dispositifs portables connectés en permanence, la chirurgie à distance et les instruments médicaux ‘intelligents’, ne seront possibles que grâce aux services à débit élevé et faible latence qui peuvent être offerts avec les fréquences des bandes millimétriques, prévient la GSMA.

Les robots de nouvelle génération, la manipulation d’objets à distance, les drones et autres applications de commande en temps réel dans des installations industrielles numérisées, devraient permettre d’augmenter l’efficacité, de réduire les coûts et d’améliorer la sécurité, tout en conduisant à des innovations en termes de produits et de processus.

Dans le domaine des transports autonomes, la 5G faisant usage des bandes millimétriques permettra aux véhicules sans conducteur de communiquer en permanence entre eux, mais également avec les serveurs « dans le nuage » et leur environnement physique, créant ainsi des réseaux de transports publics particulièrement efficaces. Ces cas d’utilisation, comme de nombreux autres, devraient fournir à l’avenir 25% de la valeur totale créée par la 5G.

L’avance déjà prise en matière de 5G dans les régions Asie-Pacifique et Amériques devrait générer la contribution la plus importante au PIB attribuée à la 5G faisant usage des bandes millimétriques avec 212 milliards de dollars et 190 milliards de dollars, respectivement, tandis qu’avec 2,9%, l’Europe devrait présenter le pourcentage le plus élevé de croissance du PIB attribuable aux réseaux faisant usage des bandes millimétriques de toutes les régions confondues.

Les nouvelles bandes millimétriques destinées aux communications mobiles sont actuellement discutées en préparation de la CMR-19, et la GSMA recommande de soutenir l’utilisation des bandes 26 GHz, 40 GHz et 66-71 GHz par les services mobiles. L’harmonisation au niveau mondial de ces bandes de fréquences lors de cette conférence internationale permettra de réaliser des économies d’échelle plus importantes et de rendre le haut débit plus abordable à travers le monde. Au-delà du processus d’harmonisation ayant pour cadre la CMR-19, la 28 GHz émerge également en tant que bande majeure pour les fréquences millimétriques qui permettra de réaliser la vision du très haut débit pour la 5G. Des services commerciaux utilisant cette bande ont déjà été lancés aux Etats-Unis et cette bande de fréquence sera également utilisée pour la 5G dans des pays tels la Corée du Sud, le Japon, l’Inde et le Canada.

Télécharger le rapport « Les bénéfices socio-économiques des services 5G en bandes millimétriques »

La GSMA réunit plus de 750 opérateurs et plus de 350 sociétés appartenant à l’écosystème mobile élargi, dont des fabricants de téléphones et de terminaux, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs d’équipements, des sociétés Internet et des organismes œuvrant dans des secteurs d’activité connexes.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This