Désormais dans le giron du groupe autrichien S&T, l’Allemand Kontron, spécialiste des technologies IoT et de l’informatique embarquée, a annoncé le 22 juillet, la signature d’un accord avec Fujitsu Technology Solutions pour reprendre à la filiale munichoise du groupe japonais ses activités cartes-mères industrielles implantées à Augsburg en Allemagne. Le montant du rachat n’as pas été dévoilé.

En octobre dernier, le groupe Fujitsu avait annoncé la fermeture de son site d’Augsbourg avant la fin du mois de septembre 2020. Pour Kontron, l’acquisition de la division cartes-mères de Fujitsu Technology Solutions constitue une étape stratégique pour développer ces produits avec sa propre technologie logicielle IoT. Le transfert des activités opérationnelles de Fujitsu Technology Solutions vers Kontron devrait commencer en octobre 2019. Kontron offrira également des possibilités d’emploi aux employés de Fujitsu Technology Solutions possédant les compétences requises dans les domaines de la recherche et développement, de la production et de la vente.

« Le portefeuille de cartes- mères de Fujitsu peut être étendu de manière idéale avec notre offre de logiciels et de services IoT pour l’IoT, l’industrie 4.0 et l’intelligence artificielle », avance Carlos Queiroz, COO du groupe S&T.

« Nous nous réjouissons de cette cession à Kontron, un fournisseur renommé d’informatique embarquée. Pour nos clients, cette décision est synonyme de continuité et de sécurité. Elle contribuera également à préserver les emplois à Augsburg », ajoute Rupert Lehner, responsable des produits Fujitsu Europe centrale et EMEIA.

En tant que membre du groupe de technologie S&T, Kontron propose un portefeuille combiné de matériels, de logiciels et de services pour les applications IoT et Industrie 4.0. S&T est un groupe technologique qui emploie environ 4700 personnes et opère dans plus de 25 pays du monde. S&T est un fournisseur de premier plan en Europe centrale et orientale de systèmes informatiques ainsi que des services et solutions associées. S&T a pris en 2016 le contrôle de Kontron.