VIPress.net

Bonnes fêtes à tous : 2019 s’annonce prometteur

VIPress.net suspend sa parution durant les fêtes. L’année qui s’achève a été éprouvante pour les acheteurs confrontés notamment à des pénuries sévères de composants. Souhaitons que 2019 nous fasse sortir rapidement de cette ornière qui pénalise la filière. Car au-delà de la conjoncture, la profession a tous les atouts pour devenir plus forte en 2019 qu’au sortir de 2018.

Ainsi, l’observatoire de la pénurie vécue par les entreprises de sous-traitance électronique adhérentes du SNESE montrait début décembre la persistance de délais de livraison toujours anormalement longs et la poursuite de l’augmentation des prix. Si dans les passifs, les distributeurs reconnaissent qu’il n’y aura pas de sortie de crise à court terme, dans les semiconducteurs, certains distributeurs semblent malgré tout entrevoir enfin la lumière au bout du tunnel après plusieurs mois de lutte contre le manque de disponibilité des composants (voir l’illustration du SPDEI sur la conjoncture délivrée à l’occasion des Trophées de la profession au début du mois). Même si la situation devrait rester critique dans les discrets et les MOSFETs, sans amélioration de la disponibilité de ces technologies avant 2020, avance un distributeur de premier plan.

D’un point de vue structurel cette fois, la vigueur attendue au cours des prochaines années pour les marchés de l’automobile, de l’industriel avec les promesses de l’IoT professionnel et du smart world dessine des perspectives encourageantes pour l’industrie électronique européenne dont ce sont précisément les points forts. A notre filière d’en profiter !

Précisément, rassemblée dans un comité stratégique de filière, l’industrie électronique française peut désormais parler d’une seule voix pour faire valoir ses atouts et ses attentes. Plusieurs fois reportée pour des contraintes liées à l’actualité, la signature du contrat de filière par le ministre de l’économie et des finances interviendra désormais début 2019, nous a confirmé cette semaine le Secrétaire Général du CNI – Conseil National de l’Industrie. La profession pourra alors déployer ses six axes stratégiques, que sont : la maîtrise des technologies clés ; l’industrie électronique du futur ; la transformation numérique des entreprises ; les compétences et emplois ; l’action à l’échelle européenne ; l’intelligence artificielle. Pour répondre à ces enjeux, cinq plateformes seront mises en oeuvre, a précisé, mercredi, lors des Trophées de l’embarqué, Thierry Tingaud, président du président du Comité Stratégique de Filière « industrie électronique » : la synchronisation des roadmaps ; la supply chain 4.0 ; le réseau des DIH (Digital Innovation Hub) dans les territoires ; les outils de conception/industrialisation ; l’adaptation des compétences et des emplois aux besoins de l’industrie.

On voit donc que l’industrie électronique française a tous les atouts en main pour devenir plus forte en 2019 qu’au sortir de 2018.

Je vous souhaite de très bonnes fêtes et vous présente mes meilleurs vœux pour 2019, tant dans votre vie professionnelle que personnelle.

Frédéric Fassot

 

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This