Le Grenoblois Isorg, pionnier des photodétecteurs organiques (OPD pour Organic Photo-Detector) et des capteurs grande surface, et le Japonais Sumitomo Chemical, un leader mondial en production de matériaux OPD, annoncent avoir signé un accord pour développer des capteurs utilisant des OPD pour des applications de capteurs d’empreinte digitale pour smartphones et des capteurs d’images hybrides CMOS et organiques.

Cet accord est une prolongation de la collaboration qui existe entre Sumitomo Chemical et Isorg depuis 2013. Isorg va licencier ses procédés technologiques à des fabricants de solutions (OEMs). En parallèle, Sumitomo Chemical produira les matériaux semiconducteurs dédiés, et apportera à Isorg son soutien pour la production et le marketing.

Cette collaboration vise à fournir aux OEMs des matériaux et des procédés technologiques leur permettant de mettre sur le marché des produits intégrant des capteurs d’empreinte digitale ainsi que des capteurs d’images CMOS avec un très haut niveau de performance et de fiabilité. Les capteurs d’empreinte digitale peuvent être intégrés sur l’intégralité de la surface d’un écran de smartphone, permettant de reconnaître des empreintes digitales à partir de n’importe quelle position sur l’écran. Les capteurs d’images CMOS hybrides organiques sont destinés aux caméras, y compris celles fonctionnant dans le proche infrarouge. Pour Sumitomo Chemical et Isorg, ces capteurs pourront répondre aux besoins de performance et de qualité nécessaires pour des marchés tels que la sécurité, l’automobile, le diagnostic ou l’électronique grand public.

« Notre partenariat avec Isorg va permettre de combler un manque sur le marché et de proposer des capteurs d’empreinte taille réelle ainsi que des capteurs d’images CMOS abordables, malgré la complexité de leur production. Ces capteurs seront parfaits pour des applications exigeantes comme les écrans de smartphones et les caméras hybrides dans le visible et le proche infrarouge », souligne Hiroshi Ueda, vice-président exécutif chez Sumitomo Chemical.

« Nous sommes très heureux de collaborer avec Sumitomo Chemical pour fournir aux OEMs ce qui, selon nous, sera une solution de référence pour les capteurs d’empreinte et les caméras hybrides CMOS organiques. Cette solution comporte de nombreux avantages en termes de performance », ajoute Jean-Yves Gomez, PDG et co-fondateur d’Isorg. « Grâce au soutien sans faille de Sumitomo Chemical, à son avance industrielle, à sa présence au niveau mondial et à sa recherche d’excellence, les clients d’Isorg auront l’assurance que nous pouvons offrir des produits de qualité. Nous sommes impatients de commencer avec nos clients la conception d’applications de ces produits ».

A l’avenir, Sumitomo Chemical et Isorg travailleront de concert à la commercialisation des produits pour répondre rapidement à la demande des clients.

Sumitomo Chemical, dont le siège social est basé à Tokyo, est l’une des principales sociétés chimiques au Japon. Elle propose une large gamme de produits au niveau mondial dans des domaines aussi diversifiés que la pétrochimie, l’énergie et les matériaux fonctionnels, les produits chimiques et matériaux impliqués dans les technologies de l’information, la santé, l’agrochimie et la pharmacie. Son chiffre d’affaires consolidé pour l’année fiscale 2018 est de 2 300 milliards de yens. Elle employait 33 000 personnes au 31 mars 2019.

Isorg est une société pionnière dans l’électronique organique et imprimée pour les photodétecteurs et les capteurs d’images grand format. Elle offre une nouvelle génération d’imageurs haute performance capables d’intégrer des produits 3D, qui peuvent reconnaître n’importe quelle forme. Ses capteurs d’images flexibles trouvent des applications dans de multiples secteurs : dispositif médical, sécurisation de l’identification et contrôle d’accès, objets connectés et électronique grand public. La société a développé le premier capteur d’empreinte en plastique flexible, haute résolution (500 dpi) et grand format, pour utilisation dans la sécurité biométrique, par exemple. Créée en 2010 et partenaire du CEA-Liten, Isorg a réalisé une levée de fonds de série B de 8M€ en 2014, puis a effectué un tour de financement de 24M€ en 2018.