L’équipementier automobile allemand Continental a acquis une participation minoritaire dans la start-up israélienne Cartica AI, une société qui développe des logiciels dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA). Les solutions de Cartica AI sont conçues pour accélérer l’apprentissage automatique dans le domaine de la reconnaissance d’objets.

À l’avenir, les systèmes automobiles pour la conduite automatisée et autonome pourront s’adapter et gérer plus rapidement les nouvelles situations de circulation. Les parties ont convenu de ne pas divulguer le montant de l’investissement. Outre ses propres partenariats de recherche et scientifiques, cette participation constitue le troisième pilier des activités de Continental dans le domaine de l’intelligence artificielle.

L’objectif de Continental est de mettre le logiciel d’intelligence artificielle Cartica à la disposition de l’ensemble du secteur automobile et de promouvoir ainsi la mise en œuvre rapide de technologies d’intelligence artificielle pour la mobilité en toute sécurité.

Continental utilise déjà des technologies du domaine de l’intelligence artificielle pour la reconnaissance d’objets dans des systèmes avancés d’assistance à la conduite. Les données et les images du capteur sont utilisées pour identifier des objets de la circulation routière à l’aide du logiciel intégré dans les calculateurs du véhicule. Le calcul de la stratégie de conduite est ensuite basé sur cette reconnaissance de l’environnement. Jusqu’à présent, les systèmes correspondants de reconnaissance d’objet devaient être documentés manuellement : chaque situation de circulation et chaque objet sur la route devaient d’abord être définis et classés par un humain. Il s’agit d’un processus très long et coûteux, en particulier pour les applications liées à la sécurité. Avec la solution logicielle basée sur l’intelligence artificielle de Cartica AI, il faudra beaucoup moins de saisie manuelle. Cartica AI pourrait ainsi œuvrer au développement rapide de la reconnaissance d’objets pour l’ensemble du secteur.

« Cartica AI offre l’opportunité d’accélérer la production de projets d’intelligence artificielle dans le secteur automobile. Ce pourrait être une alternative aux sauvegardes humaines longues et complexes dans le domaine de la qualité des données dans l’apprentissage automatique. Nous comptons déjà sur près de 500 experts en intelligence artificielle au sein de la société. En outre, nous avons mis en place un réseau scientifique intensif dans le domaine de l’IA grâce à nos partenariats avec des instituts de recherche internationaux. L’investissement dans Cartica AI constitue désormais le troisième pilier de nos activités dans le domaine de l’IA », a expliqué Demetrio Aiello, responsable de l’intelligence artificielle et de la robotique chez Continental.