L’équipementier automobile allemand Continental et l’Américain Nvidia annoncent un partenariat pour la création de systèmes de véhicules autonomes à intelligence artificielle (IA) basés sur la plate-forme Nvidia Drive, avec une introduction prévue sur le marché en 2021 pour des fonctionnalités de niveau 3.

Le partenariat s’étend du développement de systèmes IA pour des fonctions automatisées de niveau 2 à des capacités de conduite autonome de niveau 5, où le véhicule ne possède ni volant ni pédales.

Des équipes d’ingénierie dédiées de chaque société travailleront ensemble pour développer des solutions de conduite autonome  basées sur la plate-forme Nvidia Drive, qui comprend le système sur une puce (SoC) Xavier- annoncé comme l’un des plus puissants au monde – ainsi que le système d’exploitation Nvidia Drive et les piles logicielles Drive AV (véhicule autonome). Les solutions s’appuieront sur l’expérience de Continental en ingénierie système et logicielle pour la sécurité et intégreront une gamme de technologies de capteurs Continental comprenant radar, capteur d’images et LiDAR 3D haute résolution.

« Le véhicule du futur sera un ordinateur de détection, de planification et d’action sur roues. La complexité de la conduite autonome ne nécessite rien de moins que la pleine puissance de calcul d’un superordinateur IA. Avec Nvidia, nous livrerons une solution complète d’auto-conduite du cloud  à la voiture basée sur l’intelligence artificielle, assurant ainsi la performance et la flexibilité requises pour atteindre de nouveaux niveaux de sécurité, de confort et de conduite personnalisée des futurs véhicules », a déclaré le p-dg de Continental, Elmar Degenhart.

« Nous avons maintenant tous les éléments clés en place pour amener les voitures autonomes du stade du développement à la production de masse », assure Jensen Huang, fondateur et CEO de Nvidia.

En tant que cerveau du système Continental, Nvidia Drive Xavier peut fournir 30 TOPS (trillions d’opérations par seconde) pour l’apprentissage en profondeur, tout en consommant seulement 30 watts. Ce niveau de performance sans précédent est nécessaire pour gérer l’énorme quantité de données que les véhicules autonomes doivent effectuer. Ceux-ci comprennent l’exécution de réseaux neuronaux profonds pour détecter l’environnement, la compréhension de l’environnement, la localisation du véhicule sur une carte HD, la prédiction du comportement et de la position d’autres objets, ainsi que la dynamique du véhicule.

En 2016, les ventes de systèmes avancés d’assistance à la conduite (ADAS) de Continental ont dépassé 1,2 milliard d’euros. La société prévoit que ses ventes de systèmes ADAS atteindront 2,5 milliards d’euros d’ici 2020.

En 2017, Continental a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 44 milliards d’euros et emploie actuellement plus de 233 000 personnes dans 56 pays.