La Bourse américaine a sanctionné les résultats trimestriels d’Intel publiés jeudi soir. Il faut dire qu’Intel a révisé à la baisse sa prévision de chiffre d’affaires pour 2019, ramenée à 69 milliards de dollars (-3% par rapport à 2018), soit 2,5 milliards de moins que sa prévision de janvier.

« Les résultats du premier trimestre ont été légèrement supérieurs à nos attentes de janvier. Mais pour la suite de l’année, nous adoptons une approche plus prudente, même si nous prévoyons une amélioration des conditions de marché au second semestre », a déclaré Bob Swan, CEO d’Intel.

Au premier trimestre, Intel a ainsi réalisé un chiffre d’affaires de 16,1 milliards de dollars, stable sur un an, pour un bénéfice net de 4 milliards, en baisse de 11%. Ses revenus « data-centric » ont reculé de 5, alors que ses revenus « PC-centric » ont augmenté de 4%, à 8,6 milliards de dollars.

Dans le détail, la division centres de données affiche un chiffre d’affaires trimestriel en baisse de 6% sur un an, à 4,9 milliards. La division IoT affiche des ventes en hausse de 8%, à 910 millions de dollars (+19% en excluant Wind River, cédé depuis). Les ventes de Mobileye ont crû de 38%, à 209 M$. Pénalisées par les baisses de prix, les ventes de la division solutions mémoires non volatiles ont reculé de 12%, à 915 M$, tandis que les ventes de solutions programmables ont reculé de 2%, à 486 millions de dollars.

Pour le deuxième trimestre 2019, Intel vise un chiffre d’affaires de 15,6 milliards de dollars, soit un montant inférieur de 8% à celui du 2e trimestre 2018.

Le numéro 2 mondial des semiconducteurs maintient sa prévision d’investissement de 15,5 milliards de dollars cette année, soit un montant équivalent à celui de 2018.

Voir la présentation