Afin de prendre en charge les solutions basées sur l’IA avec ses futurs microcontrôleurs automobiles, Infineon Technologies a entamé une collaboration avec Synopsys. Ce partenariat part du constat que l’intelligence artificielle (IA) et les réseaux de neurones deviennent un facteur clé du développement de voitures plus sûres, intelligentes et respectueuses de l’environnement.

Les microcontrôleurs Aurix d’Infineon de nouvelle génération intégreront un nouvel accélérateur d’intelligence artificielle appelé Parallel Processing Unit (PPU), qui utilisera l’IP du processeur DesignWare ARC EV de Synopsys.

L’intelligence artificielle et les réseaux neuronaux sont des éléments de base fondamentaux pour les futures applications de conduite automatisée telles que la classification des objets, le suivi des cibles ou la planification de trajectoire. En outre, ils jouent un rôle important dans l’optimisation de nombreuses autres applications automobiles, contribuant ainsi à réduire le coût des systèmes de calculateurs, à améliorer leurs performances et à accélérer les délais de mise sur le marché. Par exemple, ils permettent une calibration automatique optimisée du moteur et réduisent le nombre de capteurs en produisant des modèles mathématiques précis des réactions physiques se produisant dans un système. Dans le même temps, cependant, les applications d’intelligence artificielle nécessitent une puissance de calcul bien supérieure à celle des algorithmes standard.

Peter Schäfer

« En développant le PPU en collaboration avec Synopsys, nous nous assurons que nos futurs microcontrôleurs fourniront les fonctions de sécurité, le débit et les performances écoénergétiques nécessaires pour répondre aux exigences informatiques croissantes de l’IA. Cela préparera l’Aurix à des applications automobiles gourmandes en données, telles que les futures passerelles, les contrôleurs de domaine et de zone, la gestion de moteur, la mobilité électrique et les systèmes avancés d’assistance à la conduite », a déclaré Peter Schäfer, responsable du secteur d’activité des microcontrôleurs de la division automobile d’Infineon.

Déjà aujourd’hui, le microcontrôleur Aurix prend en charge certains types de réseaux de neurones. Cependant, le PPU va porter ses capacités en temps réel et d’intelligence artificielle à un tout autre niveau. Les performances du PPU seront nettement supérieures à celles des accélérateurs d’aujourd’hui, ce qui permettra à l’Aurix de traiter les données de capteurs avancés là où il est actuellement limité par des contraintes de temps réel, assure Synopsys.

« Dans de nombreuses applications basées sur l’IA, la sécurité est primordiale. La combinaison de la puissance de traitement et des fonctions de sécurité de notre processeur ARC EV avec l’architecture éprouvée d’Aurix permettra de développer des systèmes automobiles dotés des plus hauts niveaux de sécurité fonctionnelle », a déclaré Joachim Kunkel, directeur général du groupe de solutions de Synopsys.