A l’occasion de la publication de ses résultats annuels, le fabricant de semiconducteurs allemand Infineon Technologies annonce ce matin l’acquisition de son compatriote Siltectra pour 124 millions d’euros. Fondé en 2010, Siltectra est un spécialiste du carbure de silicium (SiC), qui possède un portefeuille de propriété intellectuelle comprenant plus de 50 familles de brevets dans ce domaine.

Implanté à Dresde, Siltectra a mis au point une technologie innovante baptisée Cold Split pour traiter les matériaux cristallins de manière efficace et avec une perte de matériau minimale. Infineon utilisera cette technologie pour scinder des tranches de carbure de silicium (SiC) au lieu de la technique classique du sciage, permettant de réaliser l’équivalent de deux tranches de circuits SiC par rapport à l’épaisseur standard, donc de doubler ainsi le nombre de puces par tranche (voir illustration).

Une demande en forte augmentation est attendue dans les prochaines années pour la technologie SiC. Les produits SiC sont déjà utilisés aujourd’hui dans les onduleurs photovoltaïques compacts. À l’avenir, le SiC jouera un rôle de plus en plus important dans l’électromobilité, estime Infineon. Rappelons que STMicroelectronics est également très impliqué dans le carbure de silicium, un marché, estimé à environ 3 milliards de dollars à l’horizon 2025. Actuellement, ST travaille sur plus de 30 projets SiC à travers le monde.

La technologie Cold Split sera industrialisée sur le site existant de Siltectra à Dresde et sur le site Infineon de Villach en Autriche. Le transfert en production en volume devrait être achevé dans les cinq prochaines années.
Infineon propose un vaste portefeuille de produits de semiconducteurs de puissance à base de silicium ainsi que des substrats en carbure de silicium et en nitrure de gallium. C’est la seule société au monde qui produit en volume sur des tranches minces de silicium de 300 mm. Par conséquent, Infineon s’estime bien placé pour appliquer également la technologie des tranches amincies aux produits à base de SiC.

Un chiffre d’affaires annuel en hausse de 8% à 7599 M€

Après avoir vu ses ventes annuelles progresser de 9,1% lors de l’exercice précédent, Infineon Technologies vient de clore son année fiscale fin septembre sur un chiffre d’affaires de 7599 millions d’euros, en hausse de 8% par rapport à l’exercice précédent, pour une marge opérationnelle de 17,8%. Son bénéfice d’exploitation est passé de 983 M€ à 1469 M€, et son bénéfice net annuel est passé de 790 M€ à 1075 M€.

Lors du dernier trimestre de l’exercice, Infineon a réalisé un chiffre d’affaires de 2047 M€, en hausse de 5% par rapport aux 1941 M€ du trimestre précédent et en progression de 12% par rapport au dernier trimestre de l’exercice précédent (1820M€). Infineon a affiché un bénéfice net trimestriel de 141 M€, contre 271 M€ lors du trimestre précédent et 176 M€ lors du même trimestre de l’exercice précédent.

« Le quatrième trimestre clôt un exercice exceptionnel. Pour la première fois, nos secteurs d’activité ont généré plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en un seul trimestre. La numérisation et l’électrification de nombreux aspects de notre vie quotidienne se traduisent par une demande toujours forte pour nos produits et solutions. Nous commençons l’exercice 2019 avec des carnets de commandes bien remplis et souhaitons continuer à croître plus rapidement que le marché dans son ensemble, en gardant un œil vigilant sur les développements politiques et économiques afin de réagir de manière appropriée si et lorsque le besoin s’en fait sentir », a déclaré Reinhard Ploss, CEO d’Infineon Technologies.

Pour le trimestre en cours, du fait de la saisonnalité des ventes, Infineon vise une baisse séquentielle de son chiffre d’affaires de 4% (+/-2%). Pour l’ensemble de l’exercice, le fabricant allemand de semiconducteurs vise une progression de son chiffre d’affaires annuel de 11% à +/-2%, avec une marge de 18% (au point médian de sa prévision). La division automobile (42% des ventes au dernier trimestre) devrait croître plus vite que l’ensemble du groupe. La croissance de la division gestion de puissance et circuits multi-applications (PMM), qui a représenté 32% des ventes lors du dernier trimestre, devrait être du même ordre que celle de l’ensemble du groupe. Celle de la division IPC (Industrial Power Control), qui a représenté 18% des ventes au dernier trimestre, devrait être inférieure à celle de l’ensemble du groupe. Enfin, du fait de conditions défavorables du marché, les ventes de la division circuits pour cartes à puce et sécurité (CCS), qui ont représenté 8% des ventes lors du dernier trimestre, devraient reculer de l’ordre de 5%.

Au cours de l’exercice 2019, Infineon prévoit d’investir entre 1,6 et 1,9 milliard d’euros. Outre les investissements directement liés à la croissance du chiffre d’affaires, ce montant couvre également les investissements précédemment annoncés dans des bâtiments, notamment la construction d’une salle blanche pour la nouvelle usine de fabrication sur tranches de 300 mm à Villach pour un montant d’environ 200 millions d’euros.

Voir la présentation des résultats