Le ministère des Armées vient de publier des documents qui détaillent en profondeur le projet de loi de finances 2019 (PLF) pour le budget de la Défense. Pour ce qui nous concerne, 19,56 milliards d’euros seront consacrés à l’investissement (commandes et livraisons). Les crédits de paiement dédiés aux équipements (études, développement et production des armements, investissements d’infrastructure et entretien programmé du personnel et des matériels) augmenteront ainsi de 1,3 milliard d’euros (+7%) par rapport à 2018, après une hausse de 1,2 milliard entre 2017 et 2018.

L’ensemble des crédits dédiés au renouvellement des matériels est en hausse de 636 M€ par rapport à la LFI (Loi de finances initiales) 2018. Les crédits de paiements des programmes majeurs s’élèvent à 5,8 milliards (contre 5,5 Md€ en 2018).

Ces crédits permettront aux armées :

– de bénéficier dès 2019, notamment d’un MRTT, d’un A400M, de 2 C130J, du déploiement du système d’entraînement des forces terrestres CERBERE, de la livraison du premier Avion Léger de Surveillance et de Renseignement (ALSR) et des deux premiers avions de patrouille maritime Atlantique 2 rénovés ;

– de poursuivre la montée en puissance de certaines capacités avec cette année avec la livraison d’une FREMM, de 89 véhicules blindés multirôles lourd GRIFFON et de 2 systèmes drones REAPER supplémentaires ;

– d’assurer la préparation de l’avenir avec le lancement en réalisation des programmes CUGE de guerre électronique, du missile MAST-F et FLOTLOG.

Le maintien en condition opérationnel (MCO) bénéficiera d’un effort financier accru avec un budget en hausse de 7% pour un montant total de 4,2 milliards en 2019, permettant la régénération des matériels. Le PLF prévoit d’allouer 375 M€ supplémentaires à l’entretien programmé des matériels par rapport à 2018.

En terme de recherche et d’innovation, le ministère des Armées consacrera 758 M€ de crédits de paiement aux études amont, mais prendra des engagements pour de nouvelles études à hauteur de 950 M€. C’est un premier pas pour atteindre l’objectif d’un budget de 1 milliard en crédits de paiement dès 2022. Les réflexions sur les équipements futurs des armées seront poursuivies pour la conception d’un futur porte-avions, du char de combat de demain et du système de combat aérien futur, qui entreront en service après 2030 y compris dans le cadre des échanges et des coopérations avec nos alliés.

Détail des commandes 2019

Commandement et maîtrise de l’information : 598 véhicules issus du programme d’intégration numérique CONTACT (PIC) ; 2 avions avec la capacité universelle de guerre électronique (CUGE) ; 2 systèmes centraux d’entraînement au combat (CERBERE) ; 2e système d’information sur l’environnement géophysique (GEODE 4D) ; 1 charge utile ROEM MALE et 4 systèmes de drones MALE européen ; 1 radar fixe d’approche (SCCOA 4.2) ; 4 terminaux Liaison 16 pour les systèmes de détection et de commandement aéroporté (SDCA) ; 72 modules projetables du système d’information des armées (SIA) ;

Projection mobilité soutien : 3 pétroliers ravitailleurs (FLOTLOG) ;

Engagement combat : 12 000 fusils d’assaut de nouvelle génération HK416F ; 1 sous-marin nucléaire d’attaque Barracuda ; 10 rénovations d’avions Mirage

2000D ; 125 postes de tir MMP ; 120 véhicules blindés légers (VBL) régénérés ;

Protection sauvegarde : 60 missiles d’interception à domaine élargi (MIDE) Meteor ; 6 patrouilleurs outremer

Détail des livraisons 2019

Pour les forces terrestres et aéroterrestres : modernisation de 4 Tigre HAD ; 8 hélicoptères NH90 TTH Caïman ; 1 200 structures Félin allégées ; 1 650 Ensembles de parachutage du combattant (EPC) ; 8 000 armes individuelles futures (AIF) ; 50 VBL régénérés; 50 postes de tir Missile moyenne portée (MMP) ; 2 Systèmes de drones tactiques SDT comprenant 10 vecteurs aériens et enfin, première livraison significative des véhicules blindés multirôles (VBMR) lourds avec 89 Griffon ;

Pour les forces navales et aéronavales : livraison d’une Frégate multimissions (FREMM) et d’un lot de missiles de croisière navals (MdCN) ; livraison de 2 hélicoptères NFH 90 Caïman dédiés aux frégates de nouvelle génération ; 2 premières livraisons des avions de patrouille maritime ATL2 rénovés ; poursuite de l’expérimentation d’un prototype du futur système de drones de lutte contre les mines maritimes, dans le cadre d’une coopération franco-britannique ;

Pour les forces aériennes : livraison d’un avion de transport A400M ; un avion ravitailleur multi rôle MRTT ; 2 C-130J ; 6 drones MALE Reaper ; un lot de Pods de désignation laser PDL NG et la fin de la rénovation Cougar avec la livraison des deux derniers hélicoptères.

Le budget 2019 renforce les capacités à forte valeur ajoutée dans les domaines du renseignement et de la cyberdéfense. Les moyens de renseignement-surveillance-reconnaissance (ISR) seront étoffés avec la commande de quatre drones MALE pérennes ainsi que des drones tactiques légers, avec capacités de renseignement multi-capteurs et la livraison des 2 derniers systèmes de drones REAPER. Pour la composante spatiale optique (CSO), le premier satellite, affecté à la mission reconnaissance, sera opérationnel en 2019.

Le dossier complet du PLF 2019 : ici (pages 49 à 59)

La carte de France des principales livraisons : ici