Après les désengagements imposés par les autorités de régulation et le feu vert de la Commission européenne et de la FTC américaine, toutes les autorisations sont désormais réunies pour procéder à la fusion entre l’Allemand Linde et l’Américain Praxair, donnant ainsi lieu à la naissance du numéro un mondial des gaz industriels. L’opération devrait être bouclée le 31 octobre prochain. L’Américain Praxair et l’Allemand Linde avaient dévoilé le 16 août 2016 avoir entamé des discussions en vue d’une fusion.

Sur la base de leurs résultats de 2017, le nouveau groupe devrait réaliser un chiffre d’affaires de l’ordre de 27 milliards de dollars (28 milliards d’euros), avec plus de 80 000 employés dans plus de 100 pays, servant plus de deux millions de clients. La capitalisation boursière du nouvel ensemble atteindra 90 milliards de dollars.

L’électronique ne constitue que l’un des débouchés des deux groupes. Praxair est l’un des principaux groupes de gaz industriels en Amérique du Nord et du Sud. Avec une capitalisation boursière d’environ 40 milliards de dollars et un chiffre d’affaires de 11 milliards de dollars en 2017, la société emploie plus de 26 000 personnes dans le monde. De son côté, Linde a réalisé l’an passé un chiffre d’affaires de 17,1 milliards d’euros avec 58 000 employés.

Selon les termes de l’accord, les actionnaires actuels des deux groupes détiendront chacun 50% du nouvel ensemble. Des économies annuelles de 1,1 à 1,2 milliard de dollars sont attendues des synergies entre les deux groupes trois ans après la fusion.

Voir la présentation du rachat