Selon Gartner, la consommation mondiale de semiconducteurs a décroché de 7% au premier trimestre 2015 par rapport au dernier trimestre 2014, soit la pire évolution séquentielle depuis 2009. Renchérissement du dollar face à l’euro qui pénalise les achats de semiconducteurs, augmentation des stocks excédentaires dans la chaîne logistique, fin du cycle de remplacement des PC dans l’attente de Windows 10 : ces trois facteurs ont conduit Gartner à abaisser de +5,4% à +4% sa prévision de croissance du marché des semiconducteurs pour 2015.
eurodollar-230415Un euro faible, c’est bon pour les exportations, mais ça l’est moins pour les achats de semiconducteurs en dollars. Pour Gartner, l’évolution des parités monétaires va conduire les fabricants de systèmes électroniques et leurs acheteurs à revoir leur stratégie. En Europe, les fabricants de systèmes électroniques n’auront pas d’autre choix que d’augmenter leurs prix pour préserver leurs marges, ou bien de dégrader les fonctionnalités de leurs produits pour en conserver les prix. Etendre la durée de vie commerciale des produits, achetez les composants quand les prix sont au plus bas : toutes ces stratégies d’économies potentielles vont peser sur la demande en semiconducteurs, anticipe Gartner.

Du point de vue des marchés applications, Gartner estime que les croissances les plus fortes en matière de consommation de puces viendront des smartphones, des disques de stockage SSD et des terminaux ultramobiles. A l’opposé, le segment des PC traditionnels enregistrera la plus forte baisse : la demande de remplacement des PC restera muette tant que Windows 10 ne sera pas commercialisé, avance Gartner.

Du point de vue des composants, les mémoires Drams resteront l’un des moteurs de la croissance en semiconducteurs cette année. Mais alors que le marché des mémoires Drams avait bondi de 32% en 2014, sa croissance ne devrait pas dépasser 7,9% cette année (crise du marché des PC oblige !). En 2016 et 2017, leurs ventes devraient même reculer respectivement de 20,2% et de 8,4%.

Le deuxième trimestre est traditionnellement un trimestre fort pour la consommation de semiconducteurs, mais, prévient Gartner, il faudra qu’il le soit particulièrement cette année pour effacer la désillusion du premier trimestre et conduire, in fine, à une croissance de 4%, à 354 milliards de dollars pour l’ensemble de 2015.