Iliad, maison-mère de l’opérateur Free, annonce avoir conclu une série d’accords avec l’Espagnol Cellnex en vue d’un partenariat stratégique concernant ses activités d’infrastructures passives de télécommunications mobiles en France et en Italie. L’opération, évaluée à 2 milliards d’euros, va permettre à l’opérateur d’accélérer les déploiements de ses réseaux 4G/5G en France et en Italie.

En France, Iliad est entré en négociations exclusives pour la cession de 70% d’Iliad TowerCo, la société gérant ses infrastructures passives de télécommunications mobiles (pylônes) et comprenant 5700 sites. En Italie, Iliad Italia a conclu un accord pour la vente de 100% de la société gérant ses infrastructures passives de télécommunications mobiles et comprenant environ 2200 sites. Le montant initial à recevoir pour cette transaction s’élèverait à 2 milliards d’euros.

« Cette opération s’inscrit dans une logique industrielle permettant l’accélération des déploiements des réseaux 4G et 5G et démultipliant les capacités d’investissements d’Iliad. Cette opération accompagne le nouveau cycle de croissance et d’innovation du groupe.  Elle permettra un déploiement efficace des infrastructures de demain au bénéfice de tous les opérateurs et vise également à mieux répondre aux enjeux de couverture des territoires », déclare Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad.

Iliad rassemble aujourd’hui près de 20 millions d’abonnés en France (dont 6,4 millions d’abonnés dans le fixe et 13,4 millions d’abonnés mobiles au 31 mars 2019) et plus de 3 millions en Italie. Mais 2018 a été une année difficile pour le groupe, marquée par de mauvaises performances commerciales, un manque d’anticipation et des retards d’adaptation. Le groupe en a tiré les leçons et a lancé en juin 2018 une refonte de son modèle avec 7 initiatives majeures dont la revue des processus industriels sur la fibre ; l’acquisition de Jaguar Network pour préparer son entrée sur le marché entreprise et le lancement de la Freebox Delta et la Fibre 10G.

Ces initiatives permettent au groupe de présenter aujourd’hui son plan Odyssée 2024, qui repose sur un renforcement de la présence du groupe sur le marché de la fibre, une montée en puissance sur les réseaux 4G et 5G, un développement sur le marché des entreprises en France et une forte croissance des activités en Italie.

Dans la fibre, Free revendique aujourd’hui le rang 1eropérateur alternatif FTTH en France avec plus d’un million d’abonnés. Le groupe a l’ambition de renforcer ce positionnement, notamment grâce à l’extension des déploiements FTTH sur l’ensemble du territoire. A l’horizon 2024, son objectif est d’atteindre environ 30 millions de prises raccordables en 2024 – avec une présence sur l’intégralité du territoire et notamment tous les RIP où la part de marché est aujourd’hui faible- et d’avoir plus de 4,5 millions d’abonnés à la fibre.

Dans les mobiles, Free compte disposer d’un réseau dernière génération 4G/5G de plus de 25 000 sites à horizon 2024 et vise plus de 80% des abonnés sur le Forfait Free 4G illimitée à horizon 2024 (contre 58% aujourd’hui).

Sur le marché des entreprises en France, l’opérateur vise 400 à 500 millions d’euros de chiffre d’affaires et une part de marché de 4% à 5% à horizon 2024.

En Italie, Iliad ambitionne de devenir un acteur de référence sur le marché des télécommunications, à la fois dans le fixe et dans le mobile. Iliad Italia compte s’appuyer à moyen terme sur un réseau de 10 à 12 000 sites et générer à terme un chiffre d’affaires d’au minimum 1,5 milliard d’euros.