Le comité scientifique des indices Euronext, qui se réunit 4 fois par an pour valider la liste des 40 actions composant l’indice CAC40 de Paris, a décidé d’y introduire Thales, qui rejoindra le CAC40 à compter du 21 juin 2019 après la clôture du marché.

L’entrée de Thales au CAC40 résulte de la forte progression de sa capitalisation boursière, passée de 9,6 milliards d’euros au 31 décembre 2013 à 21,7 milliards au 31 décembre 2018 (soit +126% en 5 ans) générée par l’amélioration de sa marge bénéficiaire (EBIT en hausse de 67% sur la même période, passé de 1,0 milliard en 2013 à 1,7 milliards en 2018 et près de 2 milliards d’euros attendus en 2019). Cette progression de l’EBIT traduit notamment la dynamique des équipes du groupe technologique, avec des investissements R&D, suite à l’acquisition de Gemalto, s’élevant dorénavant à plus de 3 milliards d’euros, dont 1 milliard d’euros autofinancés.

18 milliards d’euros de prises de commandes pour 2019

Thales a publié cette semaine la mise à jour de ses objectifs financiers 2019 suite à l’intégration de Gemalto, réalisée le 1er avril 2019, et à la cession de son activité de modules matériels de sécurité à usage général (GP HSM) finalisée le 7 juin.

Le secteur opérationnel « Identité et Sécurité Numériques » (DIS), qui accueille Gemalto, devrait enregistrer cette année une croissance organique du chiffre d’affaires de 0 à 2% pour un bénéfice (EBIT) compris entre 240 et 260 M€. Des plans d’actions devraient permettre de générer près de 120 M€ de synergies de coûts en rythme de croisière, après prise en compte de la cession de l’activité de GP HSM de Thales.

Le groupe, qui confirme ses perspectives pour l’ensemble des autres activités, vise désormais pour 2019 les objectifs suivants : des prises de commandes légèrement supérieures à 18 milliards d’euros, une croissance organique du chiffre d’affaires de 3 à 4% et un EBIT compris entre 1980 et 2000 M€.

Fort de 80 000 collaborateurs dans 68 pays, Thales a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 19 milliards d’euros, sur une base pro forma intégrant Gemalto.