Le groupe familial strasbourgeois Esaris Industries fait l’acquisition du Francilien ATI-Interco auprès du groupe américain Conesys afin d’accélérer son développement. ATI-Interco développe et produit des solutions de connectique complètes, des gammes de connecteurs de cartes de circuit imprimé et d’interface, des connecteurs spéciaux haute fiabilité, des raccords arrière et une vaste gamme de composants de câblage et d’accessoires pour connecteurs circulaires et rectangulaires.

Fondé en 1951 et établi à Lisses (Essonne), ATI-Interco appartenait au groupe américain Conesys depuis janvier 2013.

Esaris Industries (Electromechanical Solutions for Aeronautics, Railway & IndustrieS), basé à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin), a été créé en 1948. Dirigé par Bruno Russo, le groupe familial conçoit et fabrique des composants et sous-systèmes électromécaniques destinés à la protection, la production et aux équipements de distribution d’électricité dans les secteurs aéronautique, ferroviaire et distribution électrique, ainsi que d’autres domaines industriels.

Effectif depuis le 1er janvier 2018, le rachat d’ATI-Interco par Esaris Industries permet de proposer une offre plus intégrée et de renforcer la présence dans l’aéronautique, la défense et le ferroviaire. Le groupe emploie désormais 450 personnes sur 20 000 m² de surface de production (quatre sites de production en France et un site en Turquie) et réalise un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros.

Esaris Industries s’engage à maintenir l’ensemble des activités et le personnel établis sur le site de Lisses. Il ambitionne également de pouvoir soutenir les programmes de développement des partenaires, clients et fournisseurs. Avec cette opération, le groupe conforte par ailleurs sa volonté de croître à l’international, répondant aux attentes des fournisseurs et des clients.

Le fonds Croissance Rail entre au capital

A l’occasion de cette acquisition, Esaris Industries accueille Bpifrance, via le fonds Croissance Rail, à son capital. Bpifrance entre au capital du groupe dans le cadre de cette opération pour une part minoritaire via le fonds Croissance Rail, dirigé par Vanessa Giraud. Ce FPCI, doté de 40 millions d’euros en 2013 par de grands donneurs d’ordre de la filière ferroviaire (Alstom, Bombardier, SNCF, RATP) et Bpifrance, a pour objectif d’accompagner les PME/PMI françaises de la filière ferroviaire lors d’opérations de développement ou de transmission, avec des tickets pouvant aller jusqu’à 6 millions d’euros. Un financement structuré associant LCL, BNP Paribas et Bpifrance complète l’apport en fonds propres dans cette opération.