Les dépenses mondiales en équipements de production de semiconducteurs devraient rebondir de 20% en 2020, à 58,4 milliards de dollars, après une chute de 19% à 48,4 milliards en 2019, selon la mise à jour des prévisions publiée par SEMI, l’association industrielle mondiale représentant la chaîne d’approvisionnement de la fabrication et de la conception électronique.

L’augmentation de l’investissement dans les usines de semiconducteurs en 2020 constitue néanmoins une révision à la baisse par rapport à la prévision de croissance de 27% annoncée plus tôt cette année, et la chute anticipée de 19% des dépenses en 2019 est plus profonde que celle de 14% précédemment prévue. Malgré la hausse de 20% des investissements prévue pour 2020, les dépenses en équipements pour SC resteront ainsi inférieures de 2 milliards de dollars au record de 2018.

Les seules dépenses des fabricants de mémoires devraient plonger de 45% cette année, avant une forte reprise de 45%, à 28 milliards de dollars en 2020, soit plus de 8 milliards de dollars de plus qu’en 2019. Pour autant, par rapport aux niveaux de dépenses de 2017 et 2018, les investissements en mémoires en 2020 seront considérablement moindres.

De leur côté, les investissements dans le secteur des fonderies devraient augmenter de 29%, et celles des fabricants de composants micro de plus de 40%, grâce au lancement de la fabrication de microprocesseurs en technologie 10 nm.

Un examen semestriel des données de SEMI montre que les investissements pour la production de mémoires chuteront de 48% au premier semestre 2019, les investissements en mémoires flash 3D NAND et Drams plongeant respectivement de 60% et 40%. Malgré cette chute vertigineuse dans les mémoires, les dépenses globales du premier semestre de 2019 seront partiellement compensées par une augmentation de 40% des investissements des principaux fondeurs. Le microprocesseur étant leur principal moteur, les dépenses en composants micro devraient augmenter de 16% au premier semestre et de 9% au second semestre.

La mise à jour de SEMI suit les projets d’investissement de 440 usines et lignes de production de 2018 à 2020. Depuis sa publication précédente en février 2019, le rapport a été mis à jour 192 fois, avec notamment l’ajout de 14 nouvelles installations et lignes.