VIPress.net

5Gercisson-271118

En 2024, 1,5 milliard d’abonnés à la 5G et 4,1 milliards de connexions IoT cellulaires ?

D’ici la fin de l’année 2024, la 5G devrait couvrir plus de 40% de la population mondiale et atteindre 1,5 milliard d’abonnés au très haut débit mobile. Cela fera de la 5G la génération de technologie cellulaire la plus rapide en termes de déploiement à l’échelle mondiale, selon la dernière édition du rapport d’Ericsson sur la mobilité. Parallèlement, le nombre de connexions IoT cellulaires devrait atteindre 4,1 milliards en 2024, avec une croissance annuelle moyenne de 27%. 

Les principaux leviers du déploiement de la 5G sont notamment l’augmentation de la capacité des réseaux, un coût inférieur par giga-octet et de nouveaux cas d’usage. L’Amérique du Nord et l’Asie du Nord-Est devraient jouer un rôle moteur dans cet essor. D’après les prévisions, la 5G représentera en Amérique du Nord 55 % des abonnements mobiles d’ici la fin de 2024. En Asie du Nord-Est, elle dépassera 43 %. En Europe de l’ouest, la 5G devrait capter environ 30% des abonnements mobiles de la région d’ici fin 2024.

Entre 2018 et 2024, le trafic total de données mobiles devrait être multiplié par cinq, les réseaux 5G acheminant 25% du trafic mobile d’ici la fin de cette période.

Fredrik Jejdling, Executive Vice President et directeur de la Business Area Réseaux d’Ericsson, explique : « La 5G, qui arrive actuellement sur le marché, devrait se déployer et progresser dans les abonnements beaucoup plus vite que les générations précédentes. Parallèlement, l’IoT cellulaire poursuit son essor spectaculaire. Nous assistons aux prémices de mutations profondes, qui auront un impact non seulement sur le marché des produits grand public, mais aussi sur de nombreux secteurs d’activité ».

4,1 milliards de connexions IoT cellulaires prévues pour 2024 ?

Parallèlement, l’essor des technologies NB-IoT et Cat-M1 est à l’origine de l’explosion du nombre de connexions IoT cellulaires dans le monde, poursuit Ericsson. Le nombre de connexions IoT cellulaires devrait ainsi atteindre 4,1 milliards en 2024, avec une croissance annuelle moyenne de 27%. Sur les 4,1 milliards de connexions IoT cellulaires prévues pour 2024, l’Asie du Nord-Est devrait en concentrer 2,7 milliards – chiffre qui témoigne à la fois de l’ambition et de la taille du marché de l’IoT cellulaire dans cette région du monde. Depuis 2013, le nombre d’appareils connectés au cellulaire a augmenté à un taux annuel moyen de 33%. On assiste à une tendance croissante à l’implication des fournisseurs de services de communication utilisant un réseau IoT compatible avec les technologies Cat-M1 et NB-IoT, car cela leur permet de répondre aux exigences diverses et changeantes d’un large éventail de cas d’utilisation dans différents secteurs, tels que les services publics, les villes intelligentes, la logistique, l’agriculture, la fabrication et les appareils portables, avance Ericsson. Les opérateurs ont annoncé le déploiement de 85 réseaux IoT cellulaires dans le monde utilisant Cat-M1 et / ou NB-IoT. En Europe et en Asie, les déploiements de Cat-M1 ont commencé, tandis que NB-IoT est également déployé en Amérique du Nord, en plus du déploiement en cours de la technologie Cat-M1. Les déploiements à grande échelle, et les jeux de puces à grand volume qui en résultent, devraient continuer à réduire les prix de ces solutions, conduisant à une accélération de la croissance des connexions IoT cellulaires, escompte le fournisseur de solutions cellulaires.

Au-delà des déploiements massifs actuels dans l’IoT générant des volumes de données limités, il existe une gamme en constante évolution d’applications IoT qui ont des exigences strictes en matière de disponibilité, de délai et de fiabilité. Les applications incluent la sécurité routière, les véhicules autonomes, les drones et l’automatisation industrielle. Celles-ci peuvent générer plusieurs fois plus de trafic de données que les applications IoT massives actuelles. Elles pourraient être basés sur des périphériques LTE où, par exemple, un périphérique LTE Cat 4 prend en charge des débits de données de 150 Mbit/sen liaison descendante et de 50 Mbit/s en liaison montante ; ou avez des exigences de cas d’utilisation que seules les futures capacités de réseau 5G pourront satisfaire. En ce sens, NB-IoT et Cat-M1 continueront de coexister avec l’introduction des réseaux 5G.

Consulter le rapport dans son intégralité

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This