Décidément, 2018 aura été l’été des renoncements. Le 31 juillet, Dialog Semiconductor a officiellement annoncé mettre fin aux négociations en vue de racheter l’Américain Synaptics spécialiste des interfaces homme-machine et notamment de solutions tactiles pour smartphones et tablettes, ainsi que les touchpad pour PC, sans toutefois préciser les raisons de cet abandon.

Dans un communiqué succinct, le fabricant d’origine allemande qui a son siège social à Londres, affirme que « Dialog continuera à poursuivre sa stratégie en tant que fournisseur leader de circuits analogiques et mixtes, ciblant des opportunités de croissance sur les marchés des mobiles, de l’Internet des objets et de l’automobile ». Dialog compte renforcer son catalogue de produits via des développements internes et des acquisitions, afin d’élargir sa base de clients et de créer de la valeur pour ses actionnaires, ajoute le fabricant européen fragilisé par la réduction des commandes de circuits de gestion de l’alimentation d’Apple pour ses smartphones.

Spécialisé dans les circuits de gestion de puissance, les convertisseurs AC/DC et les circuits de connectivité sans fil, Dialog Semiconductor a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 1,35 milliard de dollars, pour un effectif mondial de 2200 personnes. En octobre dernier, Dialog a annoncé l’acquisition du Californien Silego Technology, une entreprise fabless, spécialisé dans les circuits mixtes configurables baptisés CMICs (pour Configurable Mixed-signal ICs). Le montant du rachat atteint 276 millions de dollars en numéraire, avec un supplément potentiel de 30,4 M$.

Pour son dernier exercice annuel clos fin juin 2018, Synaptics a réalisé un chiffre d’affaires de 1,63 milliard de dollars, en baisse de 5% par rapport à 2017, pour une perte nette de 124,1 M$, contre un bénéfice net de 48,8 M$ lors de l’exercice précédent. Synaptics s’était illustré en 2014 en rachetant Renesas SP Drivers, l’activité de Renesas dans les circuits de commande d’afficheurs LCD de petite et moyenne taille pour smartphones et tablettes. Au moment de l’annonce de l’opération en juin 2014, Synaptics annonçait un montant d’’acquisition de 475 M$.