Safran Electronics & Defense a remporté le Projet de Science et Technologie (PST) Furious de la Direction Générale de l’Armement (DGA), un projet majeur de robotique terrestre pour les cinq prochaines années, qui prépare le futur programme d’insertion de robots terrestres au sein des forces, dans le cadre de Scorpion.

Pour le réaliser, Safran s’est appuyé sur l’agilité de PME et le soutien du monde académique, la DGA incitant ces partenariats d’innovation entre les maîtres d’oeuvres industriels, la recherche, les PME et les start-up.

Pour répondre à ce programme d’études amonts, Safran Electronics & Defense a su mettre à profit le lien étroit existant entre robotique et dronique. Les fonctionnalités de base nécessaires dans ces deux domaines : navigation, optronique, électronique embarquée critique, sont, en effet, le cœur de métier de la société.

Le PST Furious (futurs systèmes robotiques innovants en tant qu’outils au profit du combattant embarqué et débarqué) consiste à développer trois démonstrateurs de robots de tailles et missions différentes dans divers types d’environnement (par exemple exploration de bâtiments, transport de charge pour fantassins), qui seront insérés au sein d’une section d’infanterie et testés dans différentes configurations. Le plus gros des trois robots sera le véhicule autonome eRider développé par Safran Electronics & Defense en partenariat avec Valeo et PSA. Depuis 2013, Safran collabore avec le monde civil sur ces thématiques, tirant profit de leurs technologies et les adaptant aux spécificités du monde militaire.

Compte-tenu de l’exigence du planning (18 mois pour la première étape) et forte de l’expérience du cluster Patroller, Safran Electronics & Defense s’est associée à des PME performantes : Effidence, Technical Studio, Sominex, Kompai et 4D Virtualiz. Safran a également sollicité la collaboration des meilleurs laboratoires robotiques français : le CNRS, l’Institut Pascal, l’IRSTEA, les Mines de Paris et le LORIA notamment. La chaire sur le soldat augmenté, mise en place au sein du laboratoire de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr Coëtquidan en 2017, a aussi été mobilisée.

Les missions assignées aux robots terrestres par la DGA comprendront en particulier la reconnaissance d’une zone, l’exploration de bâtiments et le transport de matériels. L’étude mettra l’accent sur des capacités novatrices comme l’autonomie de déplacement en évitant les obstacles dans tous types d’environnements. Furious doit permettre de préciser les choix technologiques nécessaires dans le domaine de la robotique terrestre. Il s’agit également de monter en maturité les technologies utilisées.

Groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines de l’aéronautique, de l’espace et de la défense, Safran emploie près de 58 000 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 15,8 milliards d’euros en 2016. Safran Electronics & Defense est un leader mondial de solutions et de services en optronique, avionique, électronique et logiciels critiques, pour les marchés civils et de défense. La société équipe notamment plus de 500 navires, 7 000 véhicules blindés et 10 000 avions à travers le monde.