VIPress.net

Déploiement de la 5G : la France et l’Allemagne sont en queue de peloton

A l’heure où les déploiements des futurs réseaux de télécommunications s’accélèrent, Arthur D. Little (ADL) vient de publier son indice de déploiement de la 5G. Au terme d’une analyse comparative couvrant plus de 40 pays, cet indice met en avant la Corée du Sud comme le pays le plus avancé dans le déploiement de la 5G, devant les Etats-Unis. Les autres pays en tête sont l’Australie, le Qatar, la Suisse, la Finlande, l’Espagne et les Emirats Arabes Unis. La France et l’Allemagne sont en queue de peloton tandis que l’Italie et le Royaume-Uni présentent un léger décrochage par rapport au groupe de tête.

Au niveau régional, l’Asie du Sud-Est se distingue dans le déploiement des réseaux 5G, comme la Corée du Sud a pu l’illustrer lors des Jeux Olympiques d’Hiver 2018. Les Etats-Unis ont également été parmi les premiers à lancer des services commerciaux 5G. Au Moyen-Orient, les pays du Golfe sont aussi bien engagés dans le déploiement de la 5G. L’Europe est globalement en retard en raison de l’hétérogénéité de ses infrastructures télécoms et des fragmentations géographiques, mais aussi du fait d’un manque de coordination dans les processus d’attribution des fréquences 5G et d’orientations différentes des régulateurs.

L’indice 5G d’Arthur D. Little est construit sur une analyse détaillée des infrastructures techniques et de la propension à commercialiser la 5G dans chaque pays. Ainsi, les pays en tête de classement disposent d’une infrastructure haut débit pour le raccordement des tours (« Backhaul ») et d’un spectre 5G déjà alloué. Ils ont annoncé, parfois lancé, une feuille de route ambitieuse dans la 5G. Ayant déjà testé avec succès des applications 5G, ces pays affichent une stratégie claire pour développer les services 5G et ont mis en place un environnement concurrentiel favorisant leur commercialisation.

Les conclusions de l’indice de déploiement de la 5G confirment le rapport 2017 d’ADL sur « les cinq modèles potentiels de déploiement de la 5G ». A l’échelle mondiale, le développement de la 5G sera porté par les applications Gigabit très haut débit à la maison, les futurs réseaux d’entreprise et les écosystèmes industriels numériques. Par exemple, les solutions 5G d’accès Fixe-Mobile (« Fixed-Wireless-Access » ou « FWA ») améliorent significativement la couverture Gigabit très haut débit des particuliers. Ce modèle est activement encouragé aux Etats-Unis. La 5G est au cœur de la prochaine étape de la numérisation en fournissant des réseaux toujours disponibles, à grande vitesse et à grande capacité, destinés à soutenir l’automatisation des processus industriels, les véhicules autonomes, la robotique et l’intelligence artificielle.

 « La compétitivité future des entreprises reposera sur les réseaux 5G, ce qui rend indispensable leur déploiement rapide. Alors que la Corée du Sud est actuellement le plus en avance, de nombreux autres pays vont au-delà des tests pour lancer des réseaux 5G. L’adoption devrait s’accélérer au troisième trimestre 2019 après le lancement des premiers terminaux 5G au Congrès mondial de la téléphonie mobile (MWC) à Barcelone en début d’année. En 2019, nous prévoyons que des dizaines d’opérateurs lanceront leurs premières offres commerciales 5G, améliorant ainsi le classement de leurs pays dans l’indice ADL. La course est lancée ! », commente Karim Taga, Managing Partner, responsable de la practice TIME chez Arthur D. Little.

Le rapport complet est disponible sur demande.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This