Bpifrance et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation donnent le coup d’envoi à Grenoble du « Deeptech Tour », une tournée des campus universitaires français Deeptech, pour mieux connecter les écosystèmes de la création et du financement des start-up avec les porteurs de projet du monde académique. Le Deeptech Tour fera ensuite étape dans 20 campus universitaires français d’ici la fin 2020.

Cette tournée s’inscrit dans le cadre du Plan Deeptech initié par le gouvernement et mis en oeuvre par Bpifrance depuis janvier 2019 et dont l’ambition est de doubler dans les cinq ans le nombre de start-up à forte densité technologique issues de la recherche académique.

Le Plan Deeptech renforce l’accompagnement aux porteurs de projets Deeptech et mobilise les instruments de financement et d’investissement requis, notamment au sein du Programme d’investissements d’avenir (P.I.A.) et du fonds pour l’innovation et l’industrie (F2I). Plus de 200 start-up Deeptech ont bénéficié de financements ad-hoc depuis janvier 2019, à travers plusieurs outils dédiés (bourses French Tech Emergence, aides au développement deeptech, concours i-Lab, etc.).

Les universités, établissements académiques et instituts de recherche sont naturellement au coeur de cette dynamique, car ce sont dans leurs unités de recherche que l’innovation de rupture va chercher sa source. Les chercheurs et doctorants doivent pouvoir envisager la création d’entreprise pour valoriser leurs travaux, insiste ainsi le ministère de la recherche.

Afin d’encourager cette dynamique et susciter des vocations chez les jeunes chercheurs, chaque étape du Deeptech Tour réunira, sur les campus universitaires, l’écosystème académique, les acteurs économiques locaux et l’écosystème d’innovation afin notamment de montrer à travers des exemples et témoignages concrets les ponts qui existent entre le monde académique et celui des start-up, donner des outils opérationnels de la création de start-up (constituer une équipe, se faire accompagner, gérer sa propriété intellectuelle, .., et ,e enfin rappeler aux porteurs de projets, qu’ils soient fondateurs, co-fondateurs ou conseillers scientifiques, qu’ils disposent d’un puissant écosystème, de fonds, et de nouveaux dispositifs législatifs, pour mener à bien leur projet.

« L’ambition du Deeptech tour, aujourd’hui à Grenoble, demain dans une vingtaine de campus dans tout l’Hexagone, c’est de remonter à la source de la dynamique d’innovation, là où les connaissances les plus fondamentales, là où la formation par la recherche, peuvent donner naissance aux plus belles aventures entrepreneuriales, là où tout peut commencer », commente Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

« Encourager la Deeptech, c’est innover, bouleverser le monde de demain, créer des ruptures technologiques en s’appuyant sur les dernières avancées scientifiques. Avec une recherche de qualité mondiale, une dynamique entrepreneuriale vivace, et un écosystème d’investissement structuré et efficace, la France a tous les atouts pour devenir une « Deeptech nation ». Mettre en réseau ces différents acteurs est la clé pour y parvenir. C’est tout l’enjeu de ce Deeptech Tour », ajoute Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance.