Nanometrics, fournisseur américain de systèmes avancés de métrologie et d’analyse logicielle pour le contrôle des process, et son compatriote Rudolph Technologies, fournisseur de systèmes de contrôle de procédés de fabrication des semiconducteurs, d’équipements de lithographie et de logiciels destinés aux usines de fabrication de tranches et aux installations de packaging, vont fusionner.

Le nouvel ensemble entre dans le Top15 des fabricants d’équipements pour SC et sera un fournisseur de premier plan de logiciels de contrôle de processus, de métrologie, d’inspection, de traitement et d’équipements de lithographie pour l’industrie des semiconducteurs et d’autres marchés avancés.

Nanometrics (325 M$ de CA en 2018) et Rudolph (274 M$ de CA en 2018) ont généré un chiffre d’affaires cumulé d’environ 600 millions de dollars et un résultat d’exploitation de 118 millions de dollars sur la base des résultats de 2018.

Chaque société adresse actuellement un marché du secteur des semiconducteurs d’au moins 1 milliard de dollars, avec des possibilités d’extension supplémentaires de 400 à 500 millions de dollars par société. Ce rapprochement devrait permettre d’élargir l’opportunité du marché du nouvel ensemble à environ 3 milliards de dollars.

Selon les termes de l’accord, qui a été approuvé à l’unanimité par les conseils d’administration des deux sociétés, les actionnaires de Rudolph recevront 0,8042 action ordinaire de Nanometrics pour chaque action de Rudolph. Une fois la fusion réalisée, les actionnaires actuels de Nanometrics en détiendront environ 50% et les actionnaires actuels de Rudolph en détiendront environ 50%.

« Nanometrics a une longue histoire d’innovation dans le domaine de la métrologie optique, faisant œuvre de pionnier dans l’utilisation de la diffusiométrie pour le contrôle de processus de semiconducteurs. Ces dernières années, nous avons acquis une position de choix dans la métrologie optique des dimensions critiques. La fusion que nous annonçons avec Rudolph marque l’aboutissement de la croissance, de la diversification et de l’ampleur de nos activités respectives. Nous sommes convaincus que les organisations mondiales de support, les équipes de développement technologique et le portefeuille de produits combinés créeront un fournisseur unique de solutions de bout en bout tout au long du processus de fabrication des semiconducteurs », a déclaré Pierre-Yves Lesaicherre, président et CEO de Nanometrics.

Michael Plisinski, directeur général de Rudolph, a ajouté : « Cette transaction stratégique regroupe deux équipes et portefeuilles de produits complémentaires et performants. Le portefeuille de métrologie de Nanometrics constitue un solide ajustement stratégique avec les gammes de produits diversifiés de Rudolph, notamment les logiciels, l’inspection, la métrologie et la lithographie. Nos clients consolident et innovent rapidement sur toute la chaîne de valeur, de la fabrication front-end au packaging des circuits. Le rapprochement de ces deux équipes performantes et complémentaires nous permet de résoudre les problèmes importants de nos clients dans les années à venir ».

Les synergies découlant du rachat devraient générer des économies annuelles de 20 millions de dollars dans les 36 mois suivant la clôture de la transaction. Michael Plisinski, CEO de Rudolph, dirigera la société fusionnée.

Voir la présentation du rachat