Le directoire de l’équipementier automobile allemand Continental vient d’annoncer sa décision d’envisager la possibilité d’une scission de sa division transmission (Powertrain) pour créer une société qui s’appellerait Vitesco Technologies, prélude à une cotation ultérieure en Bourse.

Cette externalisation offrirait davantage de marge de manœuvre à Continental, compte tenu de la tendance croissante à l’électrification du groupe motopropulseur. La division Powertain de Continental, qui prend le nom de Vitesco Technologies, compte ainsi davantage concentrer ses efforts sur la mobilité électrique. L’examen de cette option inclut ainsi la possibilité d’une externalisation complète.

« Cette approche garantit que notre entreprise de groupes motopropulseurs sera en mesure de s’engager dans la voie la plus prometteuse dans les meilleures conditions possibles en 2020, qu’il s’agisse d’une introduction en bourse partielle ou d’une spin-off. En outre, il fournit à toutes les parties prenantes des indications claires sur la planification future, leur permettant de se concentrer sur les activités, leur croissance rentable et leur expansion technologique », a déclaré Elmar Degenhart, p-dg de Continental.

« Nous occupons une position forte, en particulier dans les domaines de l’électronique et de l’électrification, qui sont les fondements sur lesquels nous allons mettre en œuvre notre stratégie de croissance rentable. L’important est maintenant d’intervenir tôt et de jouer un plus grand rôle dans la formation de ce marché. Dans un environnement aussi instable et dynamique, nous avons besoin de clarté dans notre stratégie, ainsi que d’un degré élevé d’indépendance et de flexibilité », ajoute Andreas Wolf, responsable du secteur du groupe motopropulseur chez Continental.

L’introduction en bourse partielle était jusqu’à présent l’option privilégiée pour atteindre ces objectifs. L’examen d’une externalisation complète permet à la société d’envisager une autre option visant à garantir à Vitesco Technologies une meilleure position de départ pour réussir en 2020.

Dans son ensemble, Continental a enregistré des résultats encourageants au deuxième trimestre 2019, malgré un marché en forte baisse. En effet, au cours du dernier trimestre, la production mondiale de voitures particulières et de véhicules utilitaires légers a diminué d’environ 7% par rapport au même trimestre de l’année 2018. Dans ce contexte, Continental maintient un haut niveau de chiffre à environ 11,3 milliards d’euros (-1% par rapport à l’année précédente). La croissance organique des ventes s’élève à 3,7% sur la même période et le bénéfice opérationnel ajusté au deuxième trimestre, à 868 millions d’euros, soit une marge de 7,8%.

Continental prévoit une baisse de 2% de la production américaine de voitures de tourisme et de véhicules utilitaires légers, de 3% en Europe et de 10% en Chine. Dans l’ensemble, la société prévoit une baisse de la production mondiale de véhicules d’environ 5% en 2019.