VIPress.net

Concentration grenobloise en micro-impression 2D et 3D

La start-up grenobloise Microlight3D, qui développe des machines de micro-impression 3D ultra-haute résolution pour applications industrielles et scientifiques, annonce l’acquisition de Smart Force Technologies (SFT), un fabricant grenoblois d’un système de lithographie sans masque pour micro-impression 2D.

SFT est issu d’un essaimage du Laboratoire des Technologies de la Microélectronique (LTM), un centre de recherche spécialisé dans la miniaturisation de dispositifs nanoélectroniques, affilié au CNRS, à l’Université Grenoble Alpes et au CEA.

Microlight3D développe des systèmes de micro-impression 3D qui permettent de créer des objets avec une résolution 100 fois plus fine qu’un cheveu. En absorbant SFT, Microlight3D va pouvoir élargir son portefeuille de produits en y ajoutant la micro-impression 2D. La société va également pouvoir répondre aux nouveaux besoins de ses clients dans les domaines de la micro-fluidique, de la micro-optique, des micro-capteurs et de la microélectronique.

« L’acquisition de Smart Force Technologies par Microlight3D était une évidence. Nous gagnons une nouvelle expertise en impression 2D haute-résolution. En combinant cela avec nos compétences en micro-impression 3D, nous pourrons développer de nouveaux systèmes de micro-fabrication », souligne Denis Barbier, p-dg de Microlight3D. « Ces futurs systèmes de micro-impression en 2D et 3D permettront de répondre à la demande de nos clients qui recherchent des capacités d’impression plus rapides, en plus grand format et plus complexes. Microlight3D est bien positionnée pour accompagner le développement de ses clients dans le domaine des sciences de la vie et, de plus en plus, dans le domaine industriel ».

Dans la micro-fluidique par exemple, les chercheurs souhaitent imprimer des micro-canaux, et ajouter des micro-structures directement à l’intérieur de ces micro-canaux. Ils pourront désormais le faire avec un seul et même équipement. Les canaux peuvent être imprimés en utilisant la technologie de lithographie sans masque, et les micro-structures seront réalisées à l’aide de la technologie de micro-impression 3D. En utilisant un seul équipement, on améliore ainsi la précision et la capacité à créer des dispositifs plus sophistiqués.

« Nous sommes ravis de fusionner avec Microlight3D, dont la technologie de microimpression 3D basée sur la polymérisation à deux photons ouvre des perspectives majeures pour les sciences et l’industrie », déclare Julien Cordeiro, PDG et co-fondateur de SFT. « En ajoutant notre technologie de micro-structuration 2D au portefeuille de produits de Microlight3D, les clients qui recherchent de nouveaux moyens de résoudre leurs problèmes de conception pourront s’appuyer sur la qualité et l’efficacité d’un fournisseur unique ».

Microlight3D a racheté 100% du capital de SFT. L’équipe de 3 personnes de SFT vient ainsi renforcer l’effectif de Microlight3D. Le rachat porte également sur le produit principal de SFT, SmartPrint, un système de lithographie sans masque innovant, ainsi que d’autres techniques et de la propriété intellectuelle.

Avant la fusion, Microlight3D et SFT avaient déjà collaboré pour fournir des solutions combinées d’impression 3D et 2D. A l’instigation de leur coactionnaire, la SATT Linksium (Grenoble), les deux équipes ont décidé de fusionner. Depuis sa fondation fin 2016, Microlight3D a autofinancé ses opérations. La société, qui a déjà vendu des produits en Europe, en Asie et en Amérique, prévoit de vendre cette année plus de 15 systèmes de micro-impression.

 

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This