Texas Instruments accroît son avance en tant que premier fournisseur mondial de circuits intégrés analogiques. Selon l’étude annuelle d’IC Insights, les ventes de circuits analogiques de TI pour 2018 se sont élevées à 10,8 milliards de dollars ; Infineon passe à la troisième position, ST affiche la plus forte augmentation annuelle (+26%) devant Microchip (+22%).

Les 10 plus grands fournisseurs de circuits intégrés analogiques ont représenté 60% des ventes analogiques mondiales l’année dernière, soit 36,1 milliards de dollars, contre près de 61% en 2017, selon le classement d’IC Insights.

Avec des ventes de circuits analogiques de 10,8 milliards de dollars et une part de marché de 18%, Texas Instruments a conforté son rang de premier fournisseur mondial. Les ventes de circuits analogiques de TI en 2018 ont augmenté de 0,9 milliard de dollars, soit près du double de celles d’Analog Devices, qui se classe au deuxième rang, et de plus de 10 fois celles de Renesas, qui figure au dixième rang, une des deux sociétés parmi les 10 plus importantes à connaître une baisse de ses ventes en analogique avec Skyworks Solutions qui cède sa troisième place mondiale à Infineon.

Les revenus de circuits analogiques en 2018 de TI ont représenté 78% de ses ventes de circuits intégrés de 13,9 milliards de dollars et 72% de ses revenus totaux des semiconducteurs de 14,9 milliards de dollars. TI cible principalement les applications industrielles (36% du chiffre d’affaires 2018), l’électronique personnelle (23%) et les applications automobiles (20%) avec ses circuits analogiques. Les applications industrielles et automobiles ont ainsi représenté 56% du chiffre d’affaires de TI en 2018, contre 42% il y a cinq ans.

Analog Devices a conservé la deuxième place du classement enregistrant une augmentation de 7% de ses ventes de circuits intégrés analogiques, pour atteindre 5,5 milliards de dollars en 2018.

En 2018, les trois principaux fournisseurs européens de circuits intégrés (Infineon, STMicroelectronics et NXP) figurent dans le Trop10 mondial de l’analogique. Ensemble, ces trois sociétés représentent 15% du marché mondial des circuits analogiques. Infineon a grimpé d’une position à la troisième place, ses ventes en analogique ayant progressé de 14% à 3,8 milliards de dollars. Infineon continue d’étendre sa présence dans les applications de l’automobile (43% des ventes en 2018) et de la gestion de l’énergie (31% des ventes en 2018).

Les ventes de circuits analogiques de STMicroelectronics ont bondi de 26%, à 3,2 milliards de dollars, soit la croissance la plus élevée du Top10. Une grande partie des ventes de circuits analogiques de ST concerne les applications de commande de mouvement (circuits de commande de moteur et circuits de commande haute tension), d’automatisation (commutateurs de puissance intelligents) et d’applications de gestion de l’énergie (circuits intégrés de communication sur courant porteur).

NXP a été le sixième plus grand fournisseur de circuits analogiques en 2018 avec des ventes en hausse de 10%, pour atteindre 2,6 milliards de dollars. NXP vend ses circuits analogiques à de nombreuses fonctions système, mais l’un de ses secteurs de croissance clés est l’automobile, où ses puces analogiques sont des composants essentiels des systèmes LiDAR, des réseaux automobiles et de la 5G.

Les ventes de circuits analogiques chez ON Semiconductor ont progressé de 11%, pour atteindre 2,0 milliards de dollars, soit 3% du marché. Cette hausse a fait suite à des augmentations des ventes de produits analogiques de 35% en 2017 et de 16% en 2016. Trois années de forte hausse qui résultent en partie de l’acquisition de Fairchild Semiconductor en septembre 2016 et également de la vigueur des ventes des produits de gestion de l’alimentation sur le marché automobile, en particulier pour la sécurité active, le groupe motopropulseur, l’électronique de carrosserie et les applications d’éclairage.

Les ventes de circuits intégrés analogiques chez Microchip Technology ont augmenté de 22% en 2018. En mai 2018, Microchip a finalisé l’acquisition de Microsemi pour un montant de 8,35 milliards de dollars, ce qui a stimulé l’activité analogique de la société dans les applications informatiques et de communication.