Le 18 juillet, Safran Electrical & Power a fait l’acquisition de Neelogy, une start-up française ayant mis au point une technologie de rupture de capteurs de courant électrique adaptés aux besoins de l’avion plus électrique, de la propulsion hybride et 100% électrique.

Neelogy développe et commercialise depuis 2006 des capteurs de mesure des courants continus et alternatifs, d’une précision inégalée, s’affranchissant complètement de la rémanence grâce à leurs propriétés magnétiques inédites. La technologie brevetée de capteurs à Effet Néel permet notamment de mesurer les courants continus de forte intensité, sans échauffement, sur une large plage d’intensités. Compacts, légers, et résistants à des conditions d’exploitation sévères, les capteurs répondent aux besoins aéronautiques croissants de gestion de l’électricité : fortes puissances, stockage de l’énergie et surveillance des réseaux.

« Nous sommes ravis de cet achat et avons de fortes attentes car la technologie de Neelogy est très différenciante et permettra d’apporter une réelle valeur ajoutée à nos systèmes électriques. Cela fait 20 ans qu’il n’y a pas eu de rupture dans le domaine des capteurs de courant, alors que ces derniers représentent un élément clé de la distribution électrique, du management de la puissance et de la surveillance des réseaux électriques », a déclaré Alain Sauret, président de Safran Electrical & Power.

« Je suis heureux que la technologie de capteurs à Effet Néel sur laquelle nous travaillons depuis des années trouve un solide adossement industriel, de plus dans l’aéronautique qui est aujourd’hui le meilleur secteur pour valoriser notre invention. C’est une nouvelle page de notre histoire que nous écrivons », a déclaré Lionel Cima, co-fondateur et p-dg de Neelogy.

Implanté sur tous les continents, et fort d’un chiffre d’affaires de 21 milliards d’euros en 2018, Safran emploie plus de 92 000 collaborateurs. Safran Electrical & Power est l’un des leaders mondiaux des systèmes électriques aéronautiques. La société compte 12 400 collaborateurs répartis dans 12 pays.