Présenté vendredi en Conseil des ministres par Florence Parly, ministre des Armées, le projet de loi de finances 2020 des Armées prévoit une hausse des ressources de 1,7 milliard d’euros, pour s’élever à 37,5 milliards d’euros. L’effort de défense en 2020 représentera ainsi 1,86% du PIB. Le budget consacré aux équipements devrait atteindre 20,9 milliards d’euros.

Au total, le budget de la Défense bénéficiera ainsi de 1,7 milliard d’euros de ressources nouvelles en 2020, augmentant ainsi de 4,5% conformément à la trajectoire de la loi de programmation militaire 2019-2025. Au cours des trois dernières années, le budget du ministère des Armées aura ainsi bénéficié de 10 milliards d’euros de dépenses supplémentaires en cumul. En 2019, le budget avait déjà augmenté de 1,7 milliard d’euros. Les ressources de la Défense devraient augmenter au même rythme d’ici à 2022.

L’effort de défense sur l’équipement devrait atteindre 20,9 milliards d’euros. Il se traduira par des investissements à hauteur de 6,8 milliards d’euros dans la modernisation des principaux programmes d’équipements. Le premier sous-marin d’attaque de nouvelle génération Barracuda, deux ATL2 rénovés et deux A400M seront livrés aux armées françaises courant 2020. 128 nouveaux Griffon, 4 premiers Jaguar et 2 Mirage 2000D rénovés viendront compléter les livraisons attendues.

Au rang des priorités du budget, l’espace, nouvel environnement de conflictualité, bénéficiera de 448 millions d’euros, notamment pour renouveler les capacités satellitaires. 336 millions seront investis dans le domaine du renseignement. Autre axe majeur : le cyber (1,6 milliard). 93 nouveaux cyber-combattants gagneront les rangs de l’institution l’année prochaine. En 2020, le budget de la dissuasion nucléaire est pour sa part porté à 4,7 milliards d’euros pour renouveler les composantes océanique et aéroportée.

Dès l’an prochain, la totalité des combattants déployée sur les théâtres d’opération seront équipés de treillis et casques F3 ainsi que d’un gilet pare-balles nouvelle génération. 12 000 fusils d’assaut HK 416F supplémentaires viendront remplacer les Famas.

821 millions d’euros pour les études amont

5,5 milliards seront consacrés à la Recherche et au Développement. Les études amont dédiées aux travaux de jeunes chercheurs et à l’innovation à cycle court connaîtront en 2020 une croissance de 8,3% par rapport à 2019, avec une enveloppe dédiée de 821 millions d’euros. Parmi les grandes nouveautés, la création d’une cellule de coordination de l’intelligence artificielle de Défense (CCIAD).

Téléchargez le projet de loi de finances 2020 – LPM année 2