La Commission européenne a estimé que l’aide à l’investissement de 36 millions d’euros accordée par la Pologne à l’entreprise chimique LG Chem pour une nouvelle usine de batteries pour véhicules électriques était conforme aux règles de l’UE en matière d’aides d’État. L’aide contribuera au développement de la région tout en préservant la concurrence.

L’aide à l’investissement de 36 millions d’euros accordée par la Pologne soutiendra l’investissement de 325 millions d’euros de LG Chem dans une nouvelle usine de fabrication intégrée verticalement destinée à la production de batteries lithium-ion (Li-ion) dans la région de Dolnoślaskie, en Pologne. Les batteries Li-ion sont utilisées dans les véhicules électriques et la nouvelle usine devrait fournir des batteries pour plus de 80 000 véhicules électriques par an dans l’Espace économique européen (EEE).

Le projet devrait créer plus de 700 emplois directs. L’usine de fabrication est située dans la région de Dolnoślaskie, une région admissible au bénéfice d’aides à finalité régionale.

La Commission a constaté que sans le financement public, le projet n’aurait été réalisé ni en Pologne ni dans aucun autre État membre de l’UE. Elle est parvenue à la conclusion que les effets positifs du projet sur le développement régional l’emportaient clairement sur d’éventuelles distorsions de concurrence liées à l’aide d’État.