Bpifrance annonce détenir, via Bpifrance Participations, 5,2% du capital et 5,1% des droits de vote de Valeo. Cet investissement s’inscrit dans la volonté de Bpifrance d’accompagner sur le long terme des sociétés françaises d’intérêt stratégique et présentant un fort potentiel de croissance.

Avec cette participation au capital de Valeo, Bpifrance affirme sa confiance dans la stratégie de la société, axée sur l’innovation, dans un marché automobile en pleine mutation. Valeo est un acteur majeur de l’industrie automobile européenne et mondiale, disposant de positions concurrentielles fortes et de nombreux atouts technologiques qui le positionnent favorablement pour tirer parti des révolutions technologiques du secteur de l’automobile, liées notamment à l’électrification des véhicules, la voiture autonome et la mobilité digitale.

« Nous nous réjouissons d’entrer au capital de Valeo, champion français du secteur de l’automobile, dont le positionnement est stratégique, en particulier sur les technologies permettant de réduire les émissions de CO2 et d’accompagner les révolutions technologiques du secteur de l’automobile. Bpifrance sera engagée aux côtés du groupe, sur le long terme, convaincue qu’il présente des perspectives de croissance significatives », souligne Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance.

Dans le cadre de cette opération, Bpifrance et Valeo ont convenu de l’entrée d’un représentant de Bpifrance Participations au Conseil d’administration du groupe dans les prochaines semaines.

Valeo, premier déposant de brevets en France

Pour la troisième année consécutive, Valeo est arrivé en tête du palmarès de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) avec 1355 brevets publiés en 2018 (contre 1110 en 2017). Pour la troisième année de suite, Valeo s’est également classée comme la première entreprise française déposante de brevets à l’Office Européen des Brevets (OEB), avec 784 brevets déposés en 2018 (18e mondial). Ces deux classements soulignent la volonté de Valeo de protéger son innovation. En 2018, l’effort de R&D de Valeo s’est élevé à 2073 M€ (dont un tiers consacré au véhicule autonome et la moitié consacrée à des technologies permettant la réduction des émissions de C02), soit près de 13% du chiffre d’affaires première monte du groupe. Valeo compte 59 centres de R&D à travers le monde et quelque 20 000 ingénieurs R&D parmi ses quelque 113 000 collaborateurs. Les produits qui n’existaient pas trois ans auparavant représentent 53% des prises de commandes du groupe en 2018 (60% y compris Valeo Siemens eAutomotive).

Valeo a surperformé le marché automobile de 4 points au 1er trimestre

Au premier trimestre 2019, la production automobile mondiale a baissé de 7% affectée principalement par la chute de 13% de la production automobile en Chine, liée à la faiblesse des immatriculations ainsi qu’à un mouvement de déstockage au sein du secteur et par la baisse de 4% de la production automobile en Europe.

Dans ce contexte morose, au cours du 1er trimestre 2019, Valeo a réalisé un chiffre d’affaires de 4,841 milliards d’euros, en baisse de 1% (-3% à périmètre et taux de change constants).

« Notre surperformance par rapport à la production s’est accélérée au premier trimestre, conformément à notre plan de marche, dans un marché automobile difficile. Cette surperformance devrait continuer à s’accélérer tout au long de l’année, dans nos quatre Pôles d’activité et dans chacune de nos zones géographiques, grâce à la mise en production d’innovations à fort contenu technologique. Face à un environnement économique et géopolitique particulièrement instable, nous poursuivons la mise en œuvre du plan de réduction de nos coûts et de nos investissements et nous confirmons nos objectifs 2019 », a commenté Jacques Aschenbroich, p-dg de Valeo.

Pour l’ensemble de 2019, la production automobile mondiale devrait rester stable (entre 0 et – 1% par rapport à 2018) avec une baisse au 1er semestre (du fait de la conjoncture en Chine) et une progression au 2e semestre, dans un contexte marqué par les incertitudes concernant le prix des matières premières et des composants électroniques.

Les objectifs 2019 de Valeo restent inchangés : une surperformance supérieure à celle du 2e semestre 2018, en augmentation progressive au cours de l’année grâce à l’entrée en production de nouveaux contrats notamment dans les domaines des caméras, des systèmes électriques et de transmission, et de l’éclairage. Parallèlement, l’équipementier automobile poursuit la mise en œuvre du programme annoncé en février, portant sur une réduction de plus de 100 millions d’euros des coûts et une réduction de plus de 100 millions d’euros des investissements.

Voir la présentation des résultats trimestriels de Valeo