VIPress.net

Cite-080219

Angers engage 4 projets pour transformer la filière d’assemblage électronique

Angers rassemble ses forces pour structurer la création d’un Technocampus électronique. Première étape cette semaine avec l’annonce officielle du rachat de la Cité de l’objet connecté par l’association We Network. Ce cluster devient ainsi le principal opérateur d’un programme d’innovation technologique pour l’industrie électronique 4.0, dédié à l’assemblage électronique et s’appuyant sur les sites industriels partenaires dont les sous-traitants Lacroix Electronics, Eolane et All Circuits.

Entamées depuis plusieurs mois, les collaborations entre les équipes de La Cité de l’objet connecté et WE Network se sont conclues par le rachat de la Cité par WE Network auprès des 18 actionnaires historiques dont le principal était Eolane. Inaugurée en 2015, la Cité de l’objet connecté a posé depuis 4 ans les bases d’une offre d’accélérateur industriel de l’IoT qui a su attirer de nombreuses start-up de l’IoT, mais aussi de plus en plus de PME, ETI et grands groupes.

« Depuis sa création, la Cité a rempli un rôle de pionnier sur les nouveaux usages avec 450 projets accompagnés. Désormais portée par l’ensemble de la filière électronique, nul doute qu’elle poursuivra avec encore plus de pertinence son rôle d’accélérateur d’innovation pour les entreprises de notre territoire, et au-delà », commente Sébastien Chatelier, directeur général de Eolane et ancien président de la Cité de l’objet connecté.

« We Network et la Cité de l’objet connecté ont des activités et un savoir-faire qui sont complémentaires. Leur rapprochement est une excellente nouvelle car il participe à la consolidation de la filière de l’électronique sur notre territoire qui se dote par ailleurs d’un programme industriel dédié à l’innovation technologique pour l’industrie électronique 4.0. Cette filière représente à ce jour 7000 emplois répartis dans 900 entreprises et génère 1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires », souligne Christophe Béchu, président d’Angers Loire Métropole, maire d’Angers.

Moderniser l’industrie d’assemblage électronique vers l’industrie 4.0

Face à la concurrence mondiale, les industriels doivent gagner en performance, en agilité et en coûts de fabrication. La solution repose une fois sur de nouveaux procédés de production électronique plus flexibles et plus agiles, vers l’usine électronique 4.0 . C’est justement l’enjeu du lancement d’un programme d’innovation technologique pour moderniser l’industrie d’assemblage électronique vers l’industrie 4.0 à partir de sites industriels partenaires travaillant en lien avec les équipes du Technocampus. Bénéficiant du Programme des Investissements d’Avenir de l’État (PIA 3), le projet prévoit 13 feuilles de route d’innovation collaborative conduites directement sur les sites de production des industriels participants.

Cobots, stocks morts, gestion des composants « exotiques » et Automated Guided Vehicles (AGV) : 4 premières feuilles de route coopératives seront ainsi proposées à partir du mois de mars prochain aux fabricants de l’électronique souhaitant accélérer leur transformation vers l’industrie 4.0. Les grands acteurs de la filière d’assemblage ont déjà emboîté le pas : Lacroix Electronics, Eolane, All Circuits, ainsi que d’autres entreprises de la filière électronique dans toute la France. Associé au soutien des partenaires publics, cet engagement des industriels apportera de la matière aux responsables de WE Network en charge de la coordination des projets.

« La filière électronique est au cœur de la transformation digitale des entreprises. Elle représente un pivot essentiel pour la compétitivité française de demain. Après la création de la feuille de route Industrie électronique du futur et l’officialisation du Comité Stratégique de Filière Électronique, nous engageons maintenant la transformation de notre filière. L’État, la Région des Pays de la Loire et Angers Loire Métropole nous apportent un soutien historique pour concrétiser cette vision dans un Technocampus de l’Électronique ouvert à tous les acteurs français de la filière », développe Vincent Bedouin, p-dg de Lacroix Group, vice-président du Comité Stratégique de Filière électronique et président de WE Network.

De gauche à droite – Sébastien Chatelier, Christelle Morançais, Vincent Bedouin, Christophe Béchu, Bruno Racault

WE Network est le cluster qui fédère à l’Ouest les industriels de l’électronique et des systèmes intelligents. L’association professionnelle a rassemblé en 2018 un écosystème de près de 200 acteurs de l’industrie, de la recherche et de la formation dans les Pays de la Loire et la Bretagne. Avec l’intégration de la Cité de l’objet connecté et la constitution d’un programme d’innovation technologique pour l’industrie d’assemblage électronique 4.0, WE Network fait converger les forces de la filière et réunit progressivement les composantes du futur Technocampus de l’électronique. 

Initiés en Région des Pays de la Loire, les Technocampus sont des plateformes mutualisées de recherche et d’innovation technologique regroupant des grandes entreprises, des PME, des centres de recherche, des acteurs académiques, des pôles de compétitivité, des centres techniques, des clusters. Un Technocampus est dédié à une thématique phare avec une ambition de rayonnement régional et national, voire international, comme les composites, la réalité virtuelle, les agro-industries… et désormais l’électronique. Soutenus par la Région des Pays de la Loire, leur nombre va passer de 4 à 8 dans les prochaines années.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This