Le seuil de 62,5% requis dans le cadre de l’offre publique d’achat d’Osram en numéraire par AMS n’a pas été atteint au soir du 1e octobre. Le niveau final d’acceptation de l’offre a été de 51,6%. Pour autant, à la suite d’achats effectués avant l’expiration de l’offre, le fabricant autrichien de semiconducteurs et de capteurs, est actuellement le principal actionnaire d’Osram, avec une participation directe de 19,99%.

Actionnaire principal d’Osram, AMS devient ainsi incontournable pour l’évolution future de l’actionnariat du spécialiste allemand de l’éclairage et de l’optoélectronique. AMS annonce qu’il ne dépassera pas cette participation directe actuelle de 19,99% avant d’avoir obtenu le niveau de contrôle requis et d’autres autorisations réglementaires.

AMS continue de considérer le bien-fondé d’une fusion entre AMS et Osram, car elle permettrait de créer un leader mondial des solutions de capteurs et de la photonique. À cet effet, le fabricant autrichien continue d’explorer des options stratégiques pour poursuivre l’acquisition d’Osram.

« Bien que l’offre très attrayante d’AMS sur Osram n’ait pas abouti, la logique stratégique et les avantages importants de la combinaison d’AMS et d’Osram sont inchangés. Notre vision avec Osram est de créer un leader mondial des capteurs et de la photonique basée sur une technologie européenne, ce qui permettra à l’Europe de rester à la pointe de la technologie optique à l’échelle mondiale. Nous avons l’intention de tirer parti de notre position d’actionnaire principal d’Osram pour nouer un dialogue avec l’entreprise, alors que nous poursuivons notre objectif d’un acquisition intégrale de la société, garantissant ainsi un avenir solide à Osram », a déclaré Alexander Everke, CEO d’AMS.

Le vendredi 27 septembre AMS avait annoncé avoir relevé de 38,5 à 41 euros par action son offre de rachat d’Osram. AMS avait été contraint de relever le prix d’acquisition d’Osram, car après le dépôt de son offre à 38,5 euros par action, un consortium constitué des investisseurs Advent et Bain Capital a proposé à Osram une offre supérieure, a révélé Osram le 25 septembre dernier. Bain Capital, flanqué alors de Carlyle, avait déposé avant l’été la première offre à 35 euros par action.

Osram, basée à Munich, est une société de haute technologie dont l’histoire remonte à plus de 110 ans. Principalement axés sur les technologies à base de semiconducteurs, ses produits sont utilisés dans des applications diverses, allant de la réalité virtuelle à la conduite autonome, des smartphones aux solutions d’éclairage intelligentes et connectées dans les bâtiments et les villes. Osram employait environ 26 200 personnes dans le monde à la fin de l’exercice 2018 (clos le 30 septembre) pour un chiffre d’affaires de plus de 3,8 milliards d’euros.

Basée en Autriche, AMS a réalisé un chiffre d’affaires de 1,4 milliard de dollars en 2018. L’entreprise emploie quelque 9000 personnes dans le monde et sert plus de 8000 clients dans le monde entier.

Présentation de l’offre de rachat d’AMS