On retiendra dans l’actualité de la semaine le classement de sept groupes français dont le CEA, Thales, Safran et Alstom dans le Top 100 mondial des acteurs de l’innovation. La DGA confie à Safran le développement de trois démonstrateurs dans le cadre d’un projet qui prépare le futur programme d’insertion de robots terrestres au sein des forces armées.

Spécialiste des LED 3D pour l’affichage, le Grenoblois Aledia lève 30 M€ et collabore avec Intel. En connectique, le Strasbourgeois  Esartis Industries acquiert  le Francilien ATI-Interco. Veolia rassemble ses compétences IoT dans Birdz, tandis le groupe d’ingénierie Assystem Technologies acquiert l’Allemand SQS Software. Dassault Systèmes lance sa place de marché en ligne pour l’industrie, qui compte déjà 50 sociétés de fabrication numérique et 30 millions de composants provenant de 600 fournisseurs.  Cinq start-up ont été sélectionnées pour Impact China 2018 dont Exagan et Sigfox.

Côté conjoncture, SEMI alerte sur une pénurie de main-d’œuvre dans l’industrie des semiconducteurs. La faiblesse du dollar contraint Infineon à abaisser ses prévisions, tandis que Samsung réalise 32,8 milliards de dollars de bénéfices annuels dans les semiconducteurs. Cette année, on attend un recul de 5,4% pour les livraisons de PC et une hausse de 6,2% pour celles de smartphones.

Côté acquisitions, le Britannique discoverIE Group (ex-Acal) acquiert le fabricant de commutateurs Santon, tandis que Molex a finalisé le rachat des actifs de Triton Manufacturing.

Côté stratégie, Intel est parvenu à réaliser 46% de ses ventes en dehors des PC en 2017. TSMC démarre la construction d’une fab 5 nm de 17,2 milliards de dollars.

Enfin, le distributeur Rutronik publie un ouvrage gratuit sur la mise en conformité des conceptions en électronique au RGPD.

Jeudi 1er février :

Mercredi 31 janvier :

Mardi 30 janvier :

Lundi 29 janvier :