Le marché mondial des petits satellites devrait atteindre 30 milliards de dollars d’ici 2026, enregistrant ainsi un taux de croissance annuel moyen de 26,8% pour la période de prévision 2018-2026, selon une étude de Coherent Market Insights. Selon l’étude, environ 6200 satellites devraient être lancés d’ici 2027, dont environ 50% devraient appartenir au secteur des télécommunications.

Une croissance importante dans le secteur des communications devrait en effet accroître la demande de petits satellites au cours de la période de prévision pour offrir des services de connexion Internet à haut débit et de transmission des appels téléphoniques dans les zones rurales ou reculées, analyse l’étude.

Selon l’analyse de Coherent Market Insights, environ 1980 satellites étaient opérationnels dans l’espace en avril 2018, et 684 d’entre eux étaient chargés d’offrir des services d’observation de la Terre. Les satellites d’observation de la Terre sont principalement utilisés pour l’imagerie optique, l’imagerie radar, l’imagerie infrarouge et l’imagerie multispectrale.

Parmi les principaux acteurs du marché mondial des petits satellites, citons Airbus, Boeing, Lockheed Martin, Northrop Grumman, Thales, SpaceX, Space Systems / Loral, Mitsubishi Electric, Ball et Indian Space Research Organization (ISRO).

Le rapport de Coherent Market Insights adresse le marché des petits satellites (moins de 500 kg) par taille de satellite (minisatellite, microsatellite, nanosatellite, picosatellite et femtosatellite), par type d’application (observation de la Terre, télécommunications, recherche scientifique, démonstration technologique), par utilisateur final (civil, défense, gouvernemental) et par région (Amérique du Nord, Europe, Asie Pacifique et Amérique latine, Moyen-Orient et Afrique).