Le président de la République a annoncé hier mardi 17 septembre, une série de mesures en faveur de la croissance des entreprises du numérique, mobilisant notamment 5 milliards d’euros qui seront alloués par les principaux investisseurs institutionnels français. Ajoutons le lancement du Next40, sélection des 40 entreprises technologiques dont l’avenir se veut européen et mondial. 80 autres start-up les rejoindront prochainement pour former le French Tech 120.

5 milliards d’euros seront alloués par les principaux investisseurs institutionnels français au financement des entreprises innovantes sur les 3 prochaines années : 2 milliards d’euros dans des fonds de capital-risque spécialisés sur le segment du late stage (levées supérieures à 50 millions d’euros) et 3 milliards d’euros pour des fonds gérés par des gestionnaires d’actifs spécialisés sur l’investissement dans les valeurs technologiques cotées. Ces montants viendront compléter l’objectif de Bpifrance d’investir un milliard d’euros via ses fonds propres et le Programme d’investissements d’avenir (PIA) pour les trois prochaines années au stade late stage.

La French Tech compte désormais 7 licornes, ces start-up dont la valorisation atteint le milliard de dollars – (BlaBlaCar, Deezer, Doctolib, Ivalua, Meero, OVH et Veepee), contre seulement 3 en 2018. Néanmoins, l’écosystème French Tech doit encore continuer à croître. Bien que devant l’Allemagne, la France reste encore derrière le Royaume-Uni. L’Union européenne elle-même souffre d’un retard par rapport aux écosystèmes américains et asiatiques. Si elle compte pour près d’un quart du PIB mondial, l’Union européenne ne représente que 10% des indicateurs de technologie émergente : 100 plus grandes entreprises technologiques cotées, nombre de licornes, montants levés par les start-up. Le gouvernement s’est donc fixé comme objectif de dépasser le nombre de 25 licornes d’ici 2025 pour s’imposer à l’échelle internationale. Pour y parvenir, s’attaquer aux freins qui entravent la croissance des start-up françaises est une priorité. Ces freins portent principalement sur le financement, l’environnement réglementaire et administratif, ainsi que le recrutement. Les mesures annoncées hier sont censées les lever.

Une future vitrine de 120 start-up françaises en hyper-croissance

Pour répondre aux problématiques des entreprises innovantes en forte croissance et dans le prolongement du Pass French Tech, un programme d’accompagnement public sur mesure pour les futurs champions de la French Tech a été lancé : le French Tech 120 (FT120). Dans le cadre de ce programme un ensemble d’administrations et de services publics proposeront à 120 start-up françaises en hyper-croissance des offres de services adaptés à leurs spécificités (réseau à l’international d’aide à la prise de décision d’implantation, financement, services publics, recrutement). Une page reprenant les 7000 offres d’emplois des entreprises sera notamment diffusée au niveau national et international, ainsi qu’un service de suivi des French Tech Visas.

Par ailleurs, ces 120 start-ups disposeront d’un accompagnement au quotidien par une équipe dédiée de start-up managers de la Mission French Tech, au sein de la Direction générale des entreprises, chargés de répondre à leurs besoins prioritaires.

Les start-up bénéficiaires de ce programme seront sélectionnées sur la base de critères de performance économique et suivant deux modalités, pour constituer le FT120 : le Next40, une sélection annuelle des 40 start-up les plus prometteuses de France déterminée notamment sur la base des plus grosses levées de fonds et de critères de chiffre d’affaires, ainsi qu’une sélection de 80 entreprises à fort potentiel seront également identifiées par les partenaires de La French Tech dans tous les territoires. La sélection pour ces entreprises sera ouverte auprès de ces partenaires : capitales French Tech, pôles de compétitivité, etc. Les lauréats seront révélés à partir de janvier 2020.

La liste des entreprises du Next40 comprend Sigfox, Devialet, …

La liste des entreprises du Next40 a été dévoilée ce matin : elle comprend les 7 licornes tricolores (BlaBlaCar, Deezer, Doctolib, Ivalua, Meero, OVH et Veepee), ainsi que des sociétés bien connues de la profession, notamment Sigfox et Devialet.

« Le Next40, c’est le CAC40 français des entreprises technologiques. Dans cette bataille internationale de l’innovation, elles seront la tête de proue de la French Tech pour faire de notre écosystème le premier européen et le positionner sur la scène internationale. Il en va de notre souveraineté et des emplois de demain », commente Cédric O, secrétaire d’Etat chargé du Numérique.

Parmi ces 40 entreprises lauréates, un jury va également désigner 5 start-up à impact positif sur la société et l’environnement. Celles-ci seront spécialement primées afin d’inciter les futurs leaders à prendre en compte dans leurs activités cette dimension essentielle. Le dévoilement aura lieu ce soir à France Digitale.

Dossier complet