VIPress.net

273 milliards de dollars de fusions-acquisitions en semiconducteurs de 2015 à 2017

L’industrie des semiconducteurs aura vécu entre 2015 et 2017 trois années folles de concentration. Pas moins de 273 milliards de dollars auront été engagés dans les fusions-acquisitions au cours de ces trois ans, a comptabilisé SEMI.

Après les 64 milliards de dollars engagés dans les fusions-acquisitions en semiconducteurs en 2015, 116 milliards devraient l’être cette année et 93 milliards de dollars l’an prochain. L’organisation professionnelle a comptabilisé 60 transactions annoncées en 2016 dont 49 qui ont été menées à leur terme au cours de l’année. Cette année, auront dominé les rachats de Broadcom par Avago (pour 37 milliards de dollars), d’ARM par Softbank (pour 32 milliards) et de Sandisk par Western Digital (pour 19 milliards). Ces trois opérations représentent ainsi les ¾ des sommes engagées dans l’année. L’an prochain, devraient être finalisés les rachats de NXP par Qualcomm (pour 47 milliards de dollars) et de Linear Tehnology par Analog Devices (pour 19 milliards), soit environ 66% des montants pour les fusions-acquisitions déjà connues qui se profilent pour 2017. Une liste qui n’est peut-être pas close.

semi-ma-071216

41% du marché des pour les 5 premiers

Rien d’étonnant dans ce contexte que la part de marché des leaders se renforce. Ainsi, selon IC Insights, cette année, les cinq premiers fournisseurs mondiaux de semiconducteurs (que sont, hors fondeurs, Intel, Samsung, Qualcomm, Broadcom et SK Hynix) s’adjugeront 41% de la consommation mondiale de semiconducteurs, soit 9 points de plus qu’il y a 10 ans. Si l’on considère les 10 premiers, leur part cumulée grimpe à 56% (contre 45% en 2006). Enfin, les 25 premiers fabricants de puces s’arrogeront cette année plus des 3/4 du marché des semiconducteurs.

ic-071216

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This