VIPress.net

24 Rafale commandés par l’Égypte : c’est fait !

En présence du ministre français de la Défense, l’Egypte a signé hier officiellement la commande de 24 avions de combat omnirôle Rafale et d’une frégate multi-missions FREMM pour équiper ses forces. Thales, dont les équipements représentent 25% de la valeur du Rafale et 20% de la FREMM, se félicite de ce contrat majeur, qui constitue notamment le premier contrat à l’export du Rafale (*).

Thales fournit en effet de nombreux équipements et systèmes pour le Rafale, la FREMM et leur armement respectif. Ils représentent environ 25% de leur valeur totale du Rafale et 20% de la FREMM.

Thales, membre du GIE Rafale aux côtés de Dassault Aviation et de Snecma (Safran), équipe cet avion de combat de systèmes lui offrant une capacité multi senseur tels que le RBE2 AESA, premier radar de combat européen à balayage électronique à antenne active, le système de guerre électronique Spectra, l’optronique, la suite de communication, navigation, identification, l’avionique et les systèmes de génération électrique.

Les systèmes Thales à bord des FREMM développées en collaboration avec DCNS sont issus de technologies de dernière génération. Pour cette frégate multi-mission Thales fournit le système radar multi-fonction Herakles, le système de communications, la suite sonar de lutte anti-sous-marine (ASM), le système optronique de veille et poursuite (IRST) Artemis, le système de guerre électronique (RESM/CESM). Ces équipements renforcent les capacités de lutte anti-aérienne, anti-navire et anti-sous-marine de la FREMM.

rafale1702Dans le cadre de ce contrat, Thales fournit également les centrales inertielles et l’électronique de missile.
Dassault Aviation espère, de son côté, que ce premier contrat du Rafale à l’export va en débloquer d’autres et rappelle qu’il a remporté l’appel d’offres destiné à équiper l’armée indienne avec 126 appareils. Mais ce contrat potentiel fait actuellement l’objet de négociations avec plusieurs gouvernements. L’Inde impose en effet la construction sur place de 108 appareils et exige des transferts de technologie et des achats en Inde de la part des fournisseurs du Rafale qui rendent les négociations ardues.

(*) Le contrat est estimé à 5,2 milliards d’euros. 7000 salariés travaillent sur le Rafale chez Dassault Aviation, Thales, Safran et dans les 500 entreprises sous-traitantes.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This