VIPress.net

Toshiba conserve indirectement 40,2% de Toshiba Memory

Vendredi 1er juin, Toshiba a officiellement cédé sa filiale Toshiba Memory au consortium Pangea créé à cet effet et emmené par le fonds d’investissement Bain Capital, dans une transaction de 2000,3 milliards de yens, soit 18,26 milliards de dollars.

Au cours de l’année fiscale 2017, Toshiba Memory, a réalisé un chiffre d’affaires de 1193,7 milliards de yens (10,89 milliards de dollars), pour un bénéfice d’exploitation de 460,5 milliards de yens (4,2 milliards de dollars).

Dans la foulée, Toshiba a réinvesti 350,5 milliards de yens dans Pangea, ce qui lui confère environ 40,2% des droits de vote de la structure de contrôle de Toshiba Memory. Toshiba a accordé à Innovation Network Corporation du Japon (INCJ) et à la Development Bank of Japan, qui ont tous deux exprimé leur intérêt à investir dans Pangea, des droits d’instruction pour 16,7% de ses droits de vote. Le groupe japonais Hoya dispose pour sa part de 9,9% des droits de vote de Pangea, tandis que les 49,9% restant vont au fonds d’investissement Bain Capital, à ses alliés (Apple, Kingston Technology, Seagate Technology et Dell Technologies Capital) et à SK Hynix, qui devait investir 395 milliards de yens dans Pangea. Le fabricant de disques durs Seagate, dans un communiqué, déclare avoir investi à lui-seul 1,27 milliard de dollars dans l’opération.

Selon DRAMeXchange, une division de TrendForce, Toshiba Memory a été le 2e fournisseur mondial de mémoires flash NAND au premier trimestre 2018, avec 19,3% du marché, devançant son partenaire Western Digital (15%). Il est devancé par le Coréen Samsung (37% du marché) et précède Micron (11,5%), SK Hynix (9,8%) et Intel (6,6%). Globalement, du fait de la saisonnalité des ventes, la consommation mondiale de mémoires flash a reculé de 3% en trois mois, à 15,74 milliards de dollars.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This