VIPress.net

Thales lance son offre publique sur Gemalto

Thales et Gemalto ont officiellement annoncé hier le lancement de l’offre publique d’achat recommandée en numéraire portant sur l’intégralité des actions Gemalto au prix de 51,00 € par action. Le prix de l’offre représente une prime de 57% par rapport au cours de clôture de l’action Gemalto au 8 décembre 2017 et valorise Gemalto à environ 4,8 milliards d’euros.

Patrice Caine, p-dg de Thales, a déclaré : « la publication du document d’offre est la première grande étape de notre projet d’acquisition de Gemalto, visant à créer un champion mondial de la sécurité digitale ». Philippe Vallée, directeur général de Gemalto, a ajouté : « les équipes de Thales et de Gemalto travaillent ensemble pour obtenir les autorisations nécessaires pour le succès de l’opération».

Le conseil d’administration de Gemalto soutient pleinement l’offre et recommande unanimement aux actionnaires d’apporter leurs actions à l’offre.

Thales et Gemalto ont convenu de certains engagements non-financiers, notamment : le rapprochement des activités digitales de Thales et de Gemalto en vue de créer un leader mondial dans la sécurité numérique ; l’augmentation des dépenses de R&D qui restera au cœur des activités de sécurité numérique de Thales et de Gemalto ; le respect des droits existants des salariés de Gemalto ; le maintien de la marque Gemalto.

En rapprochant leurs activités, Gemalto et Thales ont l’intention de créer un leader mondial de la sécurité numérique. Au cours des trois dernières années, Thales s’est renforcé dans les technologies numériques, en investissant plus d’un milliard d’euros dans la connectivité, la cybersécurité, le big data et l’intelligence artificielle, grâce notamment à l’acquisition de Sysgo, Vormetric et Guavus. L’intégration de Gemalto représente une accélération majeure de cette stratégie, renforçant l’offre numérique de Thales sur ses cinq marchés (aéronautique, espace, transports terrestres, défense et sécurité).

28 000 ingénieurs, 3000 chercheurs, plus d’un milliard d’euros en R&D autofinancée

En intégrant les activités de sécurité numérique de Gemalto, Thales veut offrir une solution complète pour sécuriser l’ensemble de la chaîne de décision critique dans un environnement numérique, de la génération des données par des capteurs jusqu’à la prise de décision en temps réel.

Par l’acquisition de Gemalto, Thales augmente d’environ 3 milliards d’euros le chiffre d’affaires de ses activités numériques. Le rapprochement crée un acteur majeur s’appuyant sur un portefeuille de solutions intégrant des logiciels de sécurité, une expertise en biométrie, en authentification multi-facteurs et dans l’émission de titres d’identité physiques et numériques sécurisés.

Thales apportera son activité numérique à Gemalto, qui continuera d’opérer sous sa propre marque, en tant qu’une des sept activités mondiales de Thales. Le directeur général de Gemalto, Philippe Vallée prendra la tête de cette nouvelle activité mondiale « Sécurité Digitale ».

La R&D restera au cœur des activités de sécurité numérique de Thales et de Gemalto. La future entité aura accès aux 5 centres de R&D mondiaux de Thales ainsi qu’à son portefeuille de 16 500 brevets. En 2017, Thales a augmenté de 9% ses investissements en R&D et poursuivra ses efforts en 2018, avec une croissance de 10%, plus rapide que celle du chiffre d’affaires. L’ensemble combiné emploiera plus de 28 000 ingénieurs ainsi que 3000 chercheurs et investira chaque année plus d’un milliard d’euros en R&D autofinancée.

Fort de 65 000 collaborateurs dans 56 pays, Thales a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 15,8 milliards d’euros. Gemalto a réalisé un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros en 2017. Présent dans 48 pays, Gemalto emploie plus de 15 000 personnes travaillant depuis 112 bureaux, 43 centres de personnalisation et de données et 30 pôles de Recherche et de Développement logiciel.

La réalisation de l’offre est soumise à la satisfaction ou à la renonciation à certaines conditions usuelles pour ce type d’opération, notamment  un seuil de renonciation fixé à 67% des actions Gemalto.

Présentation du projet (18 décembre 2017)

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This