VIPress.net

Safran participe au développement d’EGNOS, le système européen de géolocalisation par satellite

Safran Engineering Services a été sélectionnée par Airbus Defence & Space pour fournir une brique logicielle d’EGNOS (European Geostationary Navigation Overlay Service), le système européen chargé d’améliorer les performances de la géolocalisation par satellite. Ce contrat de développement de logiciels critiques lui permet d’investir le domaine du spatial, en plus de l’aéronautique. 

Cette troisième version du système EGNOS – confiée à Airbus Defence & Space et financée par la Commission européenne, sous la responsabilité de l’Agence Spatiale Européenne– a pour objectif de gagner en précision, afin de densifier le trafic aérien. Airbus Defence & Space a mandaté Safran Engineering Services pour le développement de la brique logicielle Integrity Chain Facility, dont le but est de vérifier l’intégrité du système de navigation élaboré par le centre de calcul.

« C’est notre premier partenariat avec Airbus Defence & Space sur un workpackage logiciel complet. Nous sommes très fiers d’accompagner ce nouveau client et d’investir le spatial. C’est grâce à notre expertise en développement de logiciels critiques embarqués, sur les trains d’atterrissage et les calculateurs d’avions, et à la minutie apportée à l’offre commerciale que nous avons remporté ce contrat. Maintenant, nous avons quatre ans pour développer la solution. Nous assurerons ensuite la maintenance du service sur les quatre années suivantes », a déclaré Grégory Mayeur, président de Safran Engineering Services.

« L’offre de Safran, nouveau venu dans la navigation par satellite, apporte une grande crédibilité dans le développement de la chaîne d’intégrité et de son logiciel critique », a déclaré Philippe Charvet, Chef de Projet EGNOS V3, Airbus.

Safran Engineering Services offre des services en ingénierie de haute technologie dans les domaines de l’aéronautique, de l’énergie et du transport terrestre. Avec 30 ans d’expérience, la société s’appuie sur 3 000 ingénieurs répartis dans 9 pays à travers le monde.

Une société commune avec Boeing dans les groupes auxiliaires de puissance

Parallèlement, Safran et Boeing s’associent en vue de concevoir, fabriquer et assurer le support après-vente de groupes auxiliaires de puissance (Auxiliary Power Units, APU). Un APU est un système embarqué non propulsif dont l’objectif principal est de produire de l’énergie pour démarrer les moteurs principaux et alimenter les différents systèmes de bord au sol et, si besoin, en vol.

La société commune, détenue à 50% par chacun des deux groupes, sera basée aux Etats-Unis. L’opération devrait être finalisée au second semestre 2018.

Safran fournit actuellement un large éventail d’équipements pour les programmes commerciaux et militaires de Boeing, notamment en tant que partenaire-fournisseur du moteur LEAP-1B de CFM pour le 737 MAX (à travers CFM International, joint-venture détenue à 50/50 par Safran Aircraft Engines et GE). Boeing et Safran sont également partenaires dans MATIS, une joint-venture établie au Maroc qui produit des systèmes de câblage pour plusieurs avionneurs et motoristes.

« Cette joint-venture marquera une nouvelle étape du long et fructueux partenariat entre Boeing et Safran. Nous sommes extrêmement fiers de la confiance que Boeing continue à accorder à notre société. Depuis 1962, Safran fournit des groupes auxiliaires de puissance fiables et performants pour de prestigieux programmes aéronautiques militaires et civils internationaux. Ensemble, nous avons la volonté d’apporter à nos clients de nouveaux APU à la pointe de la technologie et une qualité de services de classe mondiale », a commenté Philippe Petitcolin, directeur général de Safran.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This