L’Alliance Renault-Nissan et le constructeur automobile chinois Dongfeng Motor Group annoncent la création d’une co-entreprise afin de développer et vendre ensemble des véhicules électriques (VE) en Chine. Renault en détiendra 25%, Nissan 25% et Dongfeng les 50% restants.

Deuxième constructeur automobile du pays avec une part de marché d’environ 11,3% du volume total des ventes domestiques de véhicules commerciaux et particuliers en Chine, Dongfeng Group est également le partenaire-actionnaire chinois de PSA Peugeot Citroën (*).

Cette nouvelle joint-venture, eGT New Energy Automotive, s’appuiera sur les compétences cœur de chaque partenaire ; elle mobilisera le potentiel de l’Alliance Renault-Nissan dans le domaine du véhicule électrique, ainsi que les ressources que possède Dongfeng dans le secteur des énergies nouvelles, afin de répondre à la demande du marché chinois.

eGT va concevoir un nouveau véhicule électrique doté d’une interconnectivité intelligente, en ligne avec les attentes des clients chinois. Celui-ci sera développé en commun par l’Alliance et Dongfeng sur une plateforme SUV de segment A de l’Alliance Renault-Nissan. Il bénéficiera de l’expertise de l’Alliance en matière de technologies VE et de conception automobile, mais aussi de l’expertise de Dongfeng forte de ses coûts de fabrication compétitifs.

« La création de cette nouvelle co-entreprise avec Dongfeng concrétise notre volonté commune de développer des véhicules électriques compétitifs pour le marché chinois », a commenté Carlos Ghosn, p-dg de l’Alliance Renault-Nissan.

« Ce projet est l’aboutissement d’un effort conjoint en vue de développer des véhicules électriques destinés au marché chinois, mené par le ‘Triangle d’Or’ que forment Dongfeng, Renault et Nissan, un projet qui repose sur un modèle économique innovant », a déclaré Zhu Yanfeng, Président de Dongfeng.

La jeune eGT devrait établir son siège social à Shiyan, une ville de la province du Hubei, au centre de la Chine. Le véhicule électrique sera produit dans l’usine Dongfeng de Shiyan, dont la capacité de production et de ventes s’élève à 120 000 unités par an. Le démarrage de la fabrication est prévu dans le courant de l’année 2019.

Selon l’Association chinoise des Constructeurs automobiles, la Chine représente le plus gros marché mondial de VE. En 2016, 256 879 voitures électriques ont ainsi été vendues en Chine, un volume en hausse de 121% par rapport à l’année précédente. Durant les sept premiers mois de l’année en cours, la production de VE a atteint 223 000 unités et les ventes 204 000 unités, soit une augmentation de 37,8% et 33,6% respectivement.

L’Alliance Renault-Nissan est un partenariat stratégique entre le Groupe Renault, basé en France, et les entreprises Nissan Motor et Mitsubishi Motors, basées au Japon. En 2016 ces constructeurs ont à eux trois commercialisé 9,96 millions de véhicules dans près de 200 pays – soit plus d’un véhicule sur neuf vendus dans le monde.

(*) En mai 2016, PSA et Dongfeng avaient signé un accord pour la conception d’une version électrique de la plateforme CMP « Common Modular Plateform », qui fait l’objet d’un développement commun depuis avril 2015. Cette future plateforme électrique « e-CMP » doit permettre de proposer, dès 2019, une offre mondiale de véhicules 100% électriques des segments B et C pour les marques Peugeot, Citroën, DS et Dongfeng.