VIPress.net

Renault investit 25 M€ dans un simulateur de conduite autonome

Le groupe Renault s’associe à A. V. Simulation pour préparer une nouvelle installation destinée aux véhicules autonomes, qui nécessite un investissement de 25 millions d’euros au cœur du Technocentre Renault de Guyancourt.

A.V. Simulation (Autonomous Vehicle Simulation) est une société commune formée par le groupe Renault et Oktal, une filiale de Sogeclair, entreprise de simulation et d’aéronautique française basée à Toulouse. Le groupe Renault va acquérir 35% des parts de cette coentreprise.

Ce simulateur sera installé début 2019 dans un nouveau complexe de 2000 m2, nécessitant un investissement de 25 millions d’euros au sein du Technocentre Renault. Baptisé ROADS (pour Renault Optimization Autonomous Driving Simulator), ce nouveau simulateur reposera sur des systèmes d’énergie électrique rapide avec des rails d’une trentaine de mètres sur deux directions, une plateforme de lacet de ± 180° pour la conduite en ville, un dôme 360° avec une image 3D ultra-haute définition et un habitacle de véhicule entièrement équipé, avec des systèmes de suivi des yeux et de la tête.

Le simulateur ROADS est composé d’un dôme en fibre de carbone, monté sur un système, avec un procédé électronique de mouvements hexapodique combiné à une table de lacet de ± 180 ° et une table de mouvements sur les axes X-Y. Ce système peut reproduire des accélérations allant jusqu’à 1 g ainsi que des vitesses de 9 m/s dans les directions longitudinales et latérales. ROADS sera le premier simulateur de conduite au monde capable de telles accélérations dans les deux sens, assure le constructeur.

Le véhicule sera installé dans le dôme, le conducteur se trouvant à l’intérieur du véhicule. Il est immergé dans un monde en réalité virtuelle (circulation, piétons en mouvement et bâtiments) grâce à un écran 3D à 360 degrés avec des images photoréalistes et des systèmes spécifiques reproduisant le paysage sonore et un retour de force.

L’arrivée de ce simulateur ROADS doit permettre au groupe Renault et à l’Alliance Renault-Nissan de proposer des technologies avancées, en favorisant le développement des véhicules autonomes dans un environnement virtuel.

« Pour proposer un véhicule autonome sûr pour tous, nous devons le valider sur des milliards de kilomètres. Pour compléter les tests physiques, la seule option est la simulation massive, avec un grand nombre de scénarios de conduite. L’un des pires scénarios est le transfert entre les modes manuel et autonome dans différentes situations de circulation. Le nouveau simulateur dynamique de conduite haute performance aidera Renault à tester tous ces cas de la manière la plus efficace et la plus réaliste avec de vrais pilotes et à concevoir la meilleure expérience pour le client final », explique Olivier Colmard, Directeur CAE et PLM, VP Renault Engineering.

Ce simulateur fonctionnera avec le logiciel de simulation de conduite SCANeR Studio d’A. V. Simulation, qui gérera l’interface de déplacement du véhicule, du moteur et de l’environnement sonore, ainsi que de la circulation. Il permettra également la supervision et fournira les outils d’analyse afin de développer plus rapidement les véhicules autonomes du constructeur

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This