VIPress.net

Plus de 100 milliards de dollars de ventes pour les entreprises fabless

En 2017, pour la première fois de l’histoire de l’industrie des semiconducteurs, les entreprises fabless –celles qui font fabriquer leurs circuits intégrés par des fondeurs – ont dépassé collectivement les 100 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Pour autant, ce record intervient à un moment où leurs performances sont éclipsées par l’envol du marché des mémoires et où les grands fondeurs taïwanais ont fait du surplace.

Ainsi, alors que l’ensemble du marché des semiconducteurs aura progressé de plus de 20% en 2017 (+22,2% dont +64% pour les seules mémoires, selon Gartner), les ventes cumulées des entreprises fabless n’auront augmenté que de 11%, à 100,6 milliards de dollars, selon IC Insights. Côté fondeur, TSMC finit 2017 sur un chiffre d’affaires annuel de 977,45 milliards de dollars taïwanais (33 milliards de dollars), en hausse de seulement 3,1% par rapport à 2016. En décembre, les ventes du premier fondeur mondial ont reculé de 3,5% par rapport à novembre 2017 et ont été supérieures de 15,1% à celles de décembre 2016, pour atteindre 89,9 milliards de dollars taïwanais (3,04 milliards de dollars). De son côté, son compatriote UMC achève 2017 sur un chiffre d’affaires annuel de 149,285 milliards de dollars taïwanais (5,04 milliards de dollars), en hausse de seulement 0,96% par rapport à 2016.

Le classement des principales entreprises de semiconducteurs fabless établi par IC Insights montre que Broadcom se rapproche à 1 milliard de dollars de Qualcomm, première entreprise fabless mondiale. Ainsi, avec des ventes en hausse de 16%, à 16,07 milliards de dollars, Broadcom n’est plus qu’à une encablure de l’entreprise qu’il souhaite acquérir (ventes annuelles en hausse de 11%, à 17,08 milliards de dollars pour Qualcomm). Nvidia, avec des ventes en hausse de 44% en 2017, à 9,23 milliards de dollars, complète le trio de tête.

Deux entreprises chinoises figurent dans le top10 des entreprises fabless : HiSilicon, filiale de l’équipementier télécoms Huawei qui vend la majeure partie de ses puces à sa maison-mère et Tsinghua Unigroup, maison-mère de Spreadtrum et RDA Microelectronics.

Grâce aux mémoires, dont les ventes se sont envolées de 58% en 2017 selon IC Insights, les fabricants de semiconducteurs intégrés (IDMs) ont vu leurs ventes progresser de 27% l’an passé, contre +11% pour les entreprises fabless.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This