VIPress.net

Plan Nano2022 : 5 milliards d’investissements dont 800 M€ de soutien de la France

L’avenir du soutien public à la filière nanoélectronique s’appuie sur le plan Nano2022, qui s’inscrit dans un grand projet à échelle européenne en cours de construction associant la France, l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni. Le plan Nano2022 vise des développements technologiques jusqu’à la phase de pré-industrialisation, pour des applications dans l’automobile, l’intelligence artificielle embarquée, les objets connectés, l’aérospatial et la défense.

Les travaux et investissements prévus s’appuieront sur un financement combiné de l’Europe, de l’Etat, des collectivités territoriales et des partenaires du programme. La France mobilise un soutien annoncé par le Président de la République à hauteur de 800 M€, qui génèrera un investissement total de 5 milliards d’euros.

Ce projet s’articule autour de cinq domaines technologiques que sont les composants numériques basse consommation, les composants de puissance pour le véhicule électrique, les capteurs intelligents (pour les caméras d’aide à la conduite…), les équipements et les semiconducteurs composés (applications 5G, transferts de données, …). Les technologies couvertes visent les filières avales telles que l’automobile, l’IoT, l’aérospatial et la défense.

Nano2022 est piloté par 7 chefs de file industriels qui ont déjà rassemblé plus de 70 partenaires industriels et académiques présents en Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne, Centre-Val de Loire, Grand Est, Hauts-de-France, Île-de-France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur.

L’industrie des composants électroniques constitue pour la France et pour l’Europe une filière d’excellence, source d’innovation pour de nombreux secteurs avals (transports, défense et sécurité, objets connectés, …) mais aussi un enjeu de souveraineté économique. Elle représente en France 19 400 emplois directs, et génère un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros, dont 90% réalisé à l’exportation.

Les points clés et les enjeux visés par le plan Nano2022

  • des dépenses de travaux et d’investissements de 5 milliards d’euros réalisés par les partenaires ;
  • 4000 emplois directs créés ou maintenus ainsi que 8000 emplois indirects et induits potentiels ;
  • la création de nouvelles capacités de production sur le territoire national ;
  • un renforcement des liens entre fabricants de composants et filières avales à l’échelle européenne, en faveur de l’innovation et de la numérisation des industries ;
  • une garantie d’approvisionnement en composants-clés.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This