VIPress.net

Navya compte produire jusqu’à 1000 véhicules autonomes par an

Spécialiste français des véhicules autonomes et des nouvelles solutions de mobilité intelligente et partagée, la start-up Navya, créée en 2014 par Christophe Sapet, prépare son introduction en Bourse pour se donner les moyens de maintenir son leadership technologique via des investissements dans les logiciels et la R&D, de saisir les opportunités de déploiement de navettes autonomes et de robot-taxis, et de renforce ses capacités de production avec l’objectif de produire jusqu’à 1000 véhicules autonomes par an.

 « Je me réjouis d’annoncer l’enregistrement de notre document de base, qui constitue la première étape de notre introduction en bourse sur Euronext Paris, une étape clé dans notre développement. Navya est à l’avant-garde de la révolution de la mobilité urbaine autonome. Cette opération va nous permettre de prendre une nouvelle dimension et d’augmenter considérablement les ventes et le déploiement de nos véhicules dans le monde entier, pour devenir un leader mondial du véhicule autonome », commente Christophe Sapet, président du directoire de Navya.

Avec plus de 200 collaborateurs en France (Paris et Lyon) et aux États-Unis (Michigan), Navya conçoit, fabrique et commercialise une gamme de véhicules autonomes, sans conducteur, et électriques, qui combinent des technologies robotiques, numériques et motrices. Navya propose une gamme de deux véhicules autonomes : la navette Autonom Shuttle, lancée en septembre 2015, dont 100 ont déjà été produites à ce jour et 67 commercialisées dans 16 pays, et le robot-taxis Autonom Cab, présenté en novembre 2017, dont les premiers essais routiers vont prochainement démarrer.

L’introduction en bourse sur le marché réglementé d’Euronext Paris a pour objectif de permettre à la société d’exploiter le potentiel de sa plateforme existante en maintenant son leadership technologique via des investissements dans les logiciels et la R&D, de saisir les opportunités de déploiement de navettes autonomes et de robot-taxis par le développement stratégique de ses équipes de vente et de marketing, et le renforcement des capacités de production, tout en entrant dans des marchés connexes, comme les véhicules de transport de fret.

Une capacité de production annuelle de 160 véhicules actuellement

Forte de sa base industrielle de Vénisseux (à côté de Lyon), Navya a procédé à la montée en puissance de son nouveau site américain de Saline (Michigan). Au 31 mars 2018, la capacité de production était d’environ 130 véhicules par an à Vénissieux et d’environ 30 véhicules par an à Saline. Navya a l’intention d’augmenter sa capacité de production jusqu’à 1000 véhicules par an, grâce notamment à l’ouverture d’une seconde ligne de production dans chacune de ces installations existantes et l’ouverture d’un site de production dans la région Asie-Pacifique.

Après 10 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisé en 2017, la société se fixe les objectifs suivants : un chiffre d’affaires de plus de 30 millions d’euros en 2018, un EBITDA à l’équilibre fin 2019 et 480 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021, correspondant à un objectif de parts de marché de 40% sur un marché des navettes autonomes estimé à 4 200 unités, soit 1 milliard d’euros, ainsi qu’une part significative du marché des robot-taxis.

En 2025, il est estimé que le marché mondial des navettes autonomes atteindra 34 000 véhicules, soit une croissance annuelle moyenne de 93% et qu’il sera vendu près de 2 millions de robot-taxis, qui contribueront très significativement au transport urbain.

Navya possède un centre de R&D à Paris et un centre d’ingénierie à Vénissieux. Au 31 mars 2018, Navya employait 61 salariés dédiés au développement de ses véhicules autonomes. Capitalisant sur plus de dix années de R&D, Navya a développé en interne l’expertise technologique nécessaire pour ses véhicules autonomes, dont notamment ses systèmes propriétaires de cartographie en trois dimensions, de localisation, d’apprentissage approfondi et de détection d’obstacles, de pilotage et de prise de décision, de sécurité et de gestion de flottes. Ses véhicules autonomes utilisent des capteurs, permettant une lecture précise de l’environnement, grâce notamment à des caméras et des LiDAR de haute précision. La redondance d’informations des capteurs permet de multiplier les vérifications au niveau de chacune des fonctions, assurant la fiabilité des véhicules.

Navya est associée avec l’équipementier automobile Valeo depuis 2016. Ce partenariat est basé sur l’intégration de la technologie et des pièces détachées de Valeo dans les véhicules fabriqués par Navya, et sur l’optimisation des données recueillies par les capteurs.

Navya a pour principaux actionnaires le Paris Region Venture Fund (Région Île-de-France) géré par Cap Decisif Management, les fonds Gravitation et Robolution Capital ainsi que les groupes Valeo et Keolis.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This