VIPress.net

Marché des semiconducteurs : les prévisions repartent à la hausse

Depuis le début de l’année, les prévisions des sociétés d’études de marché ont été relevées en moyenne de 5,4 points : toutes s’attendent désormais à une croissance comprise entre 12% et 16% pour le marché des semiconducteurs en 2018. Selon Semiconductor Intelligence, qui a compilé ces prévisions, cette forte hausse provient de la vigueur qui ne faiblit pas pour le marché des mémoires. Ajoutons-y la persistance des difficultés d’approvisionnement qui fait payer au prix fort ces précieux composants.

En effet, les études compilées par Semiconductor Intelligence montrent qu’il n’y a aucune amélioration notable de la demande depuis le début d’année qui pourrait expliquer ces prévisions à la hausse. La demande mondiale en PC et tablettes devrait être stable selon Gartner (+0,5% contre 0% en janvier) et celle de smartphones devrait même reculer (-0,2% contre +1,2% en janvier). En macroéconomie, la croissance mondiale est toujours prévue aux alentours de 3,9% par le FMI.

C’est donc bien du côté de l’offre qu’il faut chercher l’explication de ces prévisions à la hausse. Des difficultés d’approvisionnement qui ne se résorbent pas et des hausses de prix qui en écoulent expliquent ce regain de croissance. On a vu ces derniers mois que la hausse des prix des matériaux (notamment des tranches de silicium) allait alourdir la facture pour la fabrication des composants. Et les analyses de conjoncture par type de semiconducteurs dressées par les distributeurs que nous avons pu consulter ne montrent aucune détente sur les prix et les délais d’approvisionnements. Au mieux une stabilité, mais jamais de baisse et bien souvent des hausses…  Dans ce contexte, il est normal que le marché des puces progresse en valeur.

Pour sa part, Semiconductor Intelligence, qui a relevé de 4 points à 16% sa prévision de croissance pour 2018, motive sa décision par deux facteurs principaux : un premier trimestre meilleur que prévu et une vigueur persistance du marché des mémoires. Au premier trimestre 2018, la consommation mondiale de puces n’a cédé que 2,4% par rapport au trimestre précédent (contre – 5% ou davantage au cours de 4 des 5 dernières années). Quant au marché des mémoires, il ne montre pas les signes de faiblesse attendus : Samsung, SK Hynix et Micron continuent d’enregistrer une forte demande de Drams, tandis que le ralentissement de la croissance dans les mémoires flash NAND n’est pas si significatif. Semiconductor Intelligence table ainsi sur une croissance séquentielle modérée du marché des mémoires entre le 2e et le 4e trimestre pour étayer sa prévision.

Voir l’analyse de Semiconductor Intelligence

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This