VIPress.net

L’IRT Saint Exupéry créé une antenne à Sophia Antipolis

Déjà implanté dans le Grand Sud-Ouest sur ses sites de Toulouse et Bordeaux, l’institut de recherche technologique (IRT) Saint Exupéry pour l’aéronautique, le spatial et les systèmes embarqués, se tourne désormais vers la région PACA. Depuis la fin du mois de novembre l’Institut a ouvert une nouvelle antenne sur le campus de Sophia Antipolis dans le cadre du développement de ses nouvelles activités dans les domaines des systèmes embarqués et systèmes électriques.

Cette nouvelle installation en région PACA répond aux attentes de Thales Alenia Space, l’un des membres fondateurs de l’IRT Saint Exupéry et vise à accroître la collaboration avec l’INRIA à travers un projet commun : le projet ATIPPIC. Avec pour objectif de développer une avionique très intégrée et à bas coût et d’effectuer la transition vers les nouvelles technologies associées aux processeurs multicoeurs utilisés dans le commerce, le projet ATTIPIC réunit 4 partenaires industriels : Thales Alenia Space, SII, Steel, Syrlink ; 1 partenaire académique l’INRIA et 1 partenaire collaboratif : le CNES, pour un budget total de 4,4M€. Le projet mobilise 8 équivalents temps plein de l’IRT Saint Exupéry. La mise en place rapide de ce projet a été facilitée par la mise à disposition de locaux de l’INRIA pour héberger les équipes de l’IRT Saint Exupéry.

« La sollicitation de Thales Alenia Space pour installer une antenne de l’IRT Saint Exupéry à Sophia Antipolis est une vraie reconnaissance des compétences de l’institut. Il s’agit maintenant pour l’IRT de développer la coopération entamée avec le projet ATTIPIC et d’établir des partenariats plus larges, en particulier en tissant des liens étroits avec les pôles de compétitivité locaux tels SAFE, Optitec, Aqua Valley, le pôle Mer Méditerrannée et le pôle SCS », commente Gilbert Casamatta, Président de l’IRT Saint Exupéry.

Une collaboration élargie a d’autres projets pour 2018

Cette nouvelle antenne concrétise une ambition partenariale élargie qui prendra forme à travers de nouveaux projets de recherche à l’horizon 2018 :

  • Un projet dans le domaine du traitement de l’image embarquée ouvert à des partenaires issus du spatial et de l’automobile (avril 2018) ;
  • Un projet dans le domaine du stockage et de la gestion de l’énergie (juillet 2018) ;
  • Deux projets envisagés dans le domaine du traitement de l’image embarqué (2018/2019).

 

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This