VIPress.net

L’Internet des objets dépassera le téléphone mobile dès 2018

Le téléphone mobile n’a plus que quelques années pour savourer sa primauté sur les autres objets connectés. Dès 2018, le nombre d’objets connectés à l’IoT dépassera en effet celui des téléphones mobiles, assure le dernier rapport sur la mobilité de l’équipementier suédois Ericsson. Et c’est en Europe de l’Ouest que la vitesse de propagation de l’IoT sera la plus rapide.

Selon l’étude d’Ericsson, le nombre d’objets connectés à l’IoT (voitures connectées, machines industrielles, compteurs, produits grand public de types wearables, etc.) devrait croître de 23% dans le monde entre 2015 et 2021, pour atteindre au total 16 milliards d’unités. A cette échéance, l’ensemble des appareils connectés à un réseau (y compris les téléphones mobiles, les PC, tablettes) atteindra 28 milliards d’unités.

IoT-ericsson-020616Ericsson (équipementier de réseaux cellulaires oblige !) distingue les objets qui seront connectés par un réseau cellulaire (3G, 4G ,etc.) de ceux qui seront connectés par d’autres types de réseau (style Sigfox ou Lora). Le groupe suédois souligne que c’est le cellulaire IoT qui progressera le plus vite : +27% par an en moyenne entre 2015 et 2021, contre +22% pour l’IoT non cellulaire. En nombre d’objets connectés, la tendance est toutefois clairement en faveur du non cellulaire : 14,2 milliards d’objets, contre 1,5 milliard d’unités pour le cellulaire. Pour autant, Ericsson prédit que l’avènement de la 5G offrira des possibilités techniques inédites pour booster la part du cellulaire à moyen terme.

Objets connectés en Europe de l’Ouest : +400% d’ici 2021

Cette révolution en marche trouvera son terrain de prédilection en Europe de l’Ouest. Ericsson prétend en effet que le nombre d’objets connectés à l’IoT va quadrupler en Europe de l’Ouest entre 2015 et 2021, le Vieux Continent se détachant alors clairement de l’Amérique du Nord pour venir tutoyer la zone Asie-Pacifique. Cette très forte croissance (+400% d’ici 2021), l’Europe de l’Ouest la doit à sa régulation (pour les compteurs communicants notamment), ainsi qu’à la demande croissante de voitures connectées (l’appel d’urgence eCall sera, en particulier, généralisé dans toutes les voitures neuves à partir de 2018).

Quant au smartphone, il dépassera le téléphone mobile basique en termes d’abonnements au niveau mondial dès le troisième trimestre 2016. D’ici à 2021, le nombre d’abonnements à un service de téléphone mobile à partir d’un smartphone devrait pratiquement doubler, passant de 3,4 à 6,3 milliards d’unités.

Télécharger le rapport complet d’Ericsson

Sson-020616

Eric-020616

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This